Le Standard de Liège est cinquième de Pro League et il est fort probable qu’il le restera suite au confinement consécutif au coronavirus.

Au moment de tirer les premiers bilans sportifs de la saison, les dirigeants liégeois se sont probablement rendus compte d’un point : leur attaquant le plus prolifique se nomme Renaud Emond, parti lors du mercato hivernal vers le FC Nantes. Il a inscrit 7 buts pour les Liégeois en championnat (en 914 minutes), autant que les médians Selim Amallah et Maxime Lestienne.

Le travail d’un attaquant ne se limite pas à cette seule statistique, naturellement, mais le bilan comptable des autres pions offensifs du club rouche, qui possède la cinquième meilleure attaque de l’élite (47 buts inscrits en 29 matches), apparait insuffisant : Obbi Oulare 2 buts en 785 minutes, Felipe Avenatti 2 buts en 633 minutes et Duje Cop 1 but en 427 minutes. Sans compter Orlando Sa, totalement transparent depuis son retour, et Denis Dragus, qui a à peine joué cette saison.

Un club comme le Standard a besoin d’un élément capable de marquer minimum dix buts par saison. Il se pourrait qu’il s’agisse d’Abdoulaye Diaby pour la saison prochaine. En effet, l’ancien buteur de Mouscron et du FC Bruges, où il avait fréquenté Michel Preud’homme, actuel entraineur du club liégeois, est sur une voie de garage à Besiktas. Le rapide gaucher malien de 28 ans appartient au Sporting Portugal et le quotidien portugais A Bola avance un intérêt du Standard.

En août 2018, le Club de Bruges avait vendu Diaby pour 4,5 millions d’euros à la formation de Lisbonne.

No Comments

P