Deux rencontres, deux adversaires aux antipodes. Déjà qualifié à la CAN 2019, le Mali reçoit le Soudan du Sud ( ce samedi 23 mars), équipe la plus faible du groupe C, pour clore les éliminatoires sur une bonne note. Trois jours plus tard, les Aigles iront défier le Sénégal au stade Lat Dior de Thiès, dans une rencontre amicale de prestige.

Des matchs sans « enjeux » mais qui ne manqueront pas d’enseignements. Face au Soudan du Sud, le sélectionneur national Mohamed Magassouba a prévenu qu’il ferait de ce rendez-vous une « journée victorieuse ».

« Nous mettrons tout en œuvre pour terminer en beauté, mais ce ne sera pas simple, chaque Nation tient à son honneur ».

Pour la rencontre face aux Sud-Soudanais, les Aigles devront faire sans plusieurs cadres, Salif Coulibaly, Molla Wague, Yves Bissouma, Amadou Haïdara (retour de blessure), Diadié Samassékou (suspendu et blessé) ou encore Moussa Maréga.

Le dernier cité est bien présent sur la liste de Magassouba, mais suspendu pour ce match. Ces absences profiteront à d’autres joueurs pour essayer de composter leurs billets pour le wagon menant en Égypte.

Adama Traoré, notamment. Meilleur joueur de la Coupe du monde U20 en 2015, le joyau est resté à l’état brut. Freiné par des blessures récurrentes, « Noss » a longtemps rongé son frein.

Les qualités intrinsèques du joueur ne prêtent pas à débat, c’est un fin technicien, mais plutôt son niveau de forme, sa dernière sélection avec les Aigles remontant à 2017.

Le Lillois Youssouf Koné fait également son retour. Titulaire chez les Dogues depuis le départ de Fodé Ballo Touré, le Malien représentera une alternative plus qu’intéressante à gauche, où le sélectionneur faisait jouer Falaye Sacko, latéral droit d’essence.

Test grandeur nature

Au-delà de la rivalité pas toujours fraternelle entre le Mali et le Sénégal, le match du 26 mars sera un révélateur pour les Aigles.

« Nous jouons la première nation africaine. C’est l’équipe la plus cotée, la plus équilibrée. Cette confrontation va permettre à notre jeune équipe d’entrer en plein dans la compétition à venir en se frottant aux meilleurs. Nous avons à apprendre d’eux, et inversement », analyse le sélectionneur Magassouba.

L’équipe sénégalaise compte une flopée de talents (Sadio Mané, Kalidou Coulibaly) à qui le coach Aliou Cissé a fait appel. Un résultat positif conforterait le Mali à quelques mois du début de la CAN.

Source : Journal du mali

No Comments

P