Le tournoi de pré-Qualification Olympique Féminin FIBA Zone Afrique s’est déroulé, du 14 au 17 novembre 2019, au Mozambique. La compétition a regroupé les six  premiers du dernier Afrobasket féminin. Il s’agit du Mozambique (hôte), Angola, RD Congo, Mali, Nigeria et Sénégal qui sont répartis en deux groupes de trois équipes.

Le Nigeria, champion d’Afrique en titre, et le Mozambique ont remporté les deux billets en jeu pou Zone Afrique et ce sont eux qui iront représenter leur continent dans les Tournois de Qualification Olympique Féminins FIBA (TQOF) qui se dérouleront en février 2020.

Après avoir terminé à la deuxième place du groupe B, derrière le Sénégal (finaliste du dernier Afrobasket féminin) et devant l’Angola, le Mali a perdu contre le Nigeria, double champion d’Afrique en titre. Décidément, les Aigles Dames ne pèsent pas devant les Nigérianes.

Le Nigeria n’a laissé aucune chance au Mali, s’imposant 74-59 au terme d’une nouvelle démonstration de sa supériorité en Afrique. Il a gagné ses 16 derniers matchs disputés sur le continent depuis quatre ans. Les Maliennes reste sur trois défaites contre le Nigeria.

Dimanche, les D’Tigress ont d’emblée pris les commandes de la rencontre (14-11 à la fin du 1er quart-temps) et elles ont regagné les vestiaires à la mi-temps avec une avance de 34-25. Elles ont fait parler leur ténacité et leur efficacité des deux côtés du terrain, tout en faisant payer chèrement les Maliennes pour leurs erreurs.

Un troisième quart-temps très accompli (25-14) leur a permis de construire une avance de 20 points au moment d’aborder l’ultime période. L’affaire était classée.

Les Maliennes ont bien tenté de recoller au score, mais les Nigérianes ont tenu bon et le doute sur l’issue de la partie ne s’est jamais installé. Le Nigeria était simplement trop fort.

Le Mozambique, hôte de la compétition, a surpris le Sénégal en sortant vainqueur de leur duel (56-49). Le public a parfaitement joué son rôle de 6e homme, s’enthousiasmant à chaque panier, ballon récupéré et rebond, de quoi insuffler l’énergie nécessaire pour s’imposer.

Les fans ont mérité ce résultat. Ils n’ont cessé de manifester leur soutien tout au long du tournoi – à l’aide de tambours, d’applaudissements fournis et organisés – et ce succès est une juste récompense pour eux.

Les visages peints et arborant les couleurs nationales, ils ont donné à leur équipe la force d’aller au bout de l’exploit. Les joueuses mozambicaines ne les ont pas déçus.

L’arrière-shooteuse Ingvild Macauro a montré la voie à suivre avec 12 points, 7 rebonds et 5 ballons récupérés. Ce succès offre non seulement une place avantageuse au Mozambique sur la scène continentale, il lui permet aussi et surtout de se qualifier pour les Tournois de Qualification Olympique Féminins FIBA 2020.

Le Sénégal manque ainsi une chance de participer pour la seconde fois consécutive aux JO, ce qui aurait été la 3e fois après Sidney en 2000 et Rio en 2016.

Les fédérations nationales de Belgique (Ostende), de Chine (Foshan), de France (Bourges) et de Serbie (Belgrade) ont été choisies pour accueillir les TQOF, du 6 au 9 février 2020.

Les 16 équipes qualifiées pour les TQOF seront réparties en quatre groupes et elles seront toutes à la lutte pour obtenir leur place aux JO de Tokyo 2020.

FIBA

No Comments

P