Au terme du premier match remporté samedi à la Coupe du monde U19 FIBA contre la Lettonie (93-79), les joueurs du Mali se sont montrés plutôt réservés.

À l’issue du triomphe de dimanche contre le Canada, champion du monde U19 en titre, l’attitude était bien différente.

Lorsque la sirène finale a retenti, les Maliens se sont sautés dans les bras et ils ont fêté ensemble leur succès face aux Canadiens. L’un d’entre eux s’est même agenouillé pour embrasser le terrain après ce succès 71-70.

“C’est très important pour nous d’avoir réussi à battre les champions. Cela va nous servir de motivation pour la suite,” lance Siriman Kanouté, auteur de 22 points, 4 assists et 2 ballons récupérés.

Le Mali a participé auparavant à deux éditions de cette compétition mondiale U19, avec une seule victoire en 12 matchs, et notamment un bilan de 0-7 enregistré il y a deux ans au Caire, où le Canada avait été sacré champion du monde. Les protégés d’Alhadji Dicko comptent déjà deux succès à Héraklion.

“Nous avons fait le plein de confiance pour aller loin dans le tournoi,” ajoute Siriman Kanouté, élu MVP du Championnat d’Afrique U18 FIBA 2018 et du Championnat d’Afrique U16 FIBA 2017. Il a aussi disputé l’été passé la Coupe du Monde U17 FIBA 2018.

Ce qui rend la performance d’autant plus remarquable, c’est qu’elle a été réalisée sans Oumar Ballo, absent lors des deux premiers matchs et qui avait figuré dans le “5 majeur” de la Coupe du Monde U17 FIBA 2018.

Le Mali semble bien parti pour battre le meilleur classement d’une équipe africaine dans cette compétition, soit le 11è rang final, obtenu deux fois par l’Égypte et trois fois par le Nigeria. 

No Comments

P