Historique. Le Mali se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe du monde U19 masculin qui se déroule en Grèce depuis le 29 juin. Les Aiglons se sont imposés devant la Nouvelle-Zélande (77-62) au compte du huitième de la compétition.

Le Mali, qui participe à la compétition pour la 3è fois, n’a jamais atteint ce niveau. Avant le début du tournoi, Oumar Ballo a clairement indiqué que l’équipe a l’envie d’accomplir quelque chose que la génération précédente n’a pas réussi : gagner un match au niveau mondial U19. C’est chose désormais faite.

Les protégés du technicien Alhadji Dicko comptent déjà trois succès à Héraklion et une qualification historique en quarts de finale. « Chaque génération est différente. Nous allons accomplir ce que nos frères ne sont pas arrivés à faire ces dernières années », avait déclaré Oumar Ballo en référence au bilan de 0-7 et au 16e rang de 2017 et au bilan de 1-4 et au 15e rang de 2007. « Nous avons un objectif et le plus important est de se faire confiance les uns en les autres et à nous soutenir jour après jour », a-t-il conclu.

Pour revenir au match de huitième de finale entre le Mali et la Nouvelle-Zélande, les Aiglons n’ont jamais tremblé. Ils ont remporté tous les quarts temps (24-19, 16-10, 21-18, 16-15). Le pivot Oumar Ballo qui rejoint Grèce en retard, a inscrit 15 points.

En quart de finale, le Mali affrontera le Porto Rico, vainqueur de l’Argentine (77-57). Le capitaine Martin Diakité et ses coéquipiers ont bien débuté la compétition avec une victoire devant la Lettonie (93-79).

Ils ont ensuite dominé le champion du monde en titre, le Canada (71-70) avant de perdre le 3è match de poule devant l’Australie (79-82).

Les Aiglons ont terminé troisième du groupe B en même nombre de points que le Canada, l’Australie, mais les deux nations devancent le Mali au niveau de la différence de points. La Nouvelle-Zélande a également terminé deuxième du groupe A.   

Le Mali va battre le meilleur classement d’une équipe africaine dans cette compétition, soit le 11e rang final, obtenu deux fois par l’Égypte et trois fois par le Nigeria. 

No Comments

P