Malgré une prestation de fort belle facture, le Mali a été éliminé par la Côte d’Ivoire (0-1) en 8è de finale de la CAN.

Après la rencontre, le sélectionneur des Aigles, Mohamed Magassouba, a pointé du doigt l’arbitrage du Zambien Janny Sikazwe.

«L’explication de cette défaite est simple : quand les lois du jeu ne sont pas sifflées de la même façon en fonction des équipes, quand on siffle pour les uns et pas pour les autres, ça devient difficile, ça dénature le jeu», a critiqué le technicien malien.


Le sélectionneur national renchérira : «Bravo à mes enfants, ils se sont donnés corps et âme et ont dominé de bout en bout. Il y a eu un moment de flottement, mais on aurait pu égaliser si le match avait été géré de façon impartiale».


S’il est vrai que l’arbitre zambien, Janny Sikazwe a fait preuve de clémence, lorsque les Ivoiriens durcissaient le jeu au retour des vestiaires, il est aussi difficile d’imputer la défaite des Aigles à l’arbitrage. 

En fait, c’est surtout le manque d’efficacité devant les buts adverses, avec de nombreux ratés en première période qui a été fatal aux Aigles.

Ce constat a d’ailleurs été fait par la plupart des joueurs maliens, à l’image de l’attaquant et Homme du match, Moussa Maréga qui a avoué que l’équipe a manqué de «réussite».

No Comments

P