La Confédération africaine de football a annoncé mercredi que la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) se déroulera en janvier-février au lieu de juin-juillet.

Cette décision prise par les autorités sportives africaines en collaboration avec le Cameroun, pays hôte, a provoqué un tollé.

Fousseini Diawara, le sélectionneur adjoint des Aigles du Mali, n’a pas manqué l’occasion pour mystifier  la CAF.

Furieux, Diawara dans un tweet a réagi en quelques mots :《Une catastrophe pour les joueurs qui se battent pour les places en club. Les acteurs du football africain sont des marionnettes pour la FIFA! Dommage 》.

Par ailleurs, le Malien n’est pas le seul à manifester sa colère contre cette décision.

Plusieurs observateurs estiment que cette décision est presque imposée par l’instance suprême du football mondial (FIFA) qui par la multiplication des compétitions risque de priver certains joueurs africains de la CAN.

À noter que la dite compétition va se jouer au Cameroun du 09 janvier au 26 février 2021.

Pour la première fois la CAN s’est disputée en juin-juillet en 2019 en Égypte. Les observateurs espéraient sur une continuité et estiment que le retour en janvier-février est un camouflet pour la CAF.

No Comments

P