La cérémonie d’ouverture de la 10è édition du Championnat d’Afrique de bras de fer sportif s’est déroulée, le samedi 13 juillet au Palais des sports Salamatou Maïga.

L’événement était présidé par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré, en présence du vice président de la Fédération malienne de bras de fer sportif (FMBFS), Mohamed Bagayoko et du représentant du maire de la Commune IV, Abdallah Yattara.

Dans une brève allocution, le représentant du maire de la Commune IV, Abdallah Yattara dira que c’est un honneur et une fierté pour le Mali d’abriter cette 10è édition du Championnat d’Afrique de bras de fer sportif, «une première pour notre pays», a-t-il rappelé.

Quant au vice-président de la FMBFS, Mohamed Bagayoko, il insistera, surtout sur les enjeux du tournoi, expliquant qu’il permettra à tous les pays participants de découvrir ou de redécouvrir le Mali et à nos concitoyens de connaître davantage le bras de fer sportif. «Le bras de fer sportif est une discipline qui a apporté beaucoup de médailles au Mali, je le dis sans fausse modestie. Si le Mali a été choisi pour abriter cette 10è édition, c’est parce que notre pays fait partie de l’élite africaine», soulignera Mohamed Bagayoko.

Dans un message vidéo, la marraine de cette 10è édition du Championnat d’Afrique de bras de fer sportif et présidente d’honneur de la FMBFS, Keïta Aminata Maïga a exprimé sa satisfaction de voir le Mali organiser la compétition, ajoutant qu’elle est convaincue que notre pays relèvera le défi, sur le plan sportif et organisationnel. Quant au ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré, il a adressé ses remerciements aux 12 pays participants (Mali, Bénin, Togo, Niger, Sénégal, Côte d’Ivoire, Guinée,  Ghana, Egypte, Nigeria, Cameroun, Burkina Faso) et exhorter les athlètes à faire montre de fair-play. Après les allocutions, place a été faite aux combats proprement dits avec les éliminatoires.

No Comments

P