La plupart des responsables et techniciens des clubs espèrent une reprise de la compétition, dès la fin de la pandémie du coronavirus, mais plus les jours passent, plus les espoirs s’amenuisent

A l’instar des autres compétitions sportives, le championnat de D2 du District de Bamako est arrêté depuis le lundi 9 mars. Le dernier match, avant la suspension de la compétition a mis aux prises Caïman football club de Kalaban et l’AS Kanu (4-0 pour les joueurs de Kalaban, ndlr). Depuis, l’incertitude plane sur la reprise des débats et plus les jours passent, plus on se rapproche d’une annulation pure et simple du championnat.

Que se passera-t-il en cas d’annulation de la saison pour cause de pandémie du Covid-19 ? La question revient dans toutes les discussions, mais la plupart des responsables sportifs pensent qu’on peut encore sauver les meubles.

Pour le secrétaire général de la ligue de football du District de Bamako, Sambou Sidibé, les textes sont très clairs : en cas de non achèvement du championnat pour une raison ou une autre, le titre est déclaré vacant. «Nous n’en sommes pas encore là, mais si c’est le cas, on tranchera conformément aux dispositions des règlements généraux de la Fédération malienne de football qui stipulent que le titre est déclaré vacant en cas de non achèvement du championnat», explique Sambou Sidibé, avant d’afficher son optimisme pour la suite des événements. «Je suis sûr qu’on va reprendre le championnat et finir la saison. Au niveau de la ligue, nous avons déjà pris toutes les dispositions pour finir le championnat.

Certes, nous sommes en retard, mais il n y a que 14 journées et je pense que le coup est parfaitement jouable», tente de rassurer Sambou Sidibé, en admettant que seul le problème de sites de compétition peut empêcher la ligue de terminer la saison (tous les matches de D2 se disputent au stade Mamadou Konaté, ndlr).

Un avis que ne partage pas l’entraîneur de l’Association sportive de Korofina (ASKO), Alassane Barry qui pense la reprise sera difficile, voire impossible après un tel break. «Ça va être très difficile de reprendre le championnat parce que les jeunes sont déconnectés du football.

Ce sera compliqué de retrouver notre élan après plusieurs mois d’arrêt, surtout dans le contexte actuel», martèle le technicien des Oranges. Et d’ajouter : «Au cas où on reprendra la compétition, il faut que la ligue nous accorde au moins un mois pour permettre aux équipes de se préparer». «Comme les autres entraîneurs, répétera Alassane Barry, mon souhait que la saison aille au bout, mais honnêtement, je suis pessimiste».

Son homologue de Guidars, Ousseini Guindo pense que le championnat reprendra après la pandémie du coronavirus et piaffe d’impatience de retrouver ses joueurs. «Je pense qu’on va terminer la saison, parce que les autorités sont en train de mettre tout en œuvre pour combattre cette pandémie, déclare l’entraîneur de Guidars. En tant que technicien, nous devons faire en sorte que les jeunes restent mobilisés, qu’ils ne se déconnectent pas du football. Pour ce qui nous concerne, notre ambition est d’accéder à l’élite la saison prochaine et nous resterons mobilisés pour ça».

Pour rappel, le championnat de D2 du District de Bamako regroupe 16 clubs répartis en 2 poules de 8 équipes. Après 5 journées de débats, l’Association sportive de Korofina (ASKO) est leader de la poule A, avec 13 points, devant Binga FC (12 points). Le FC Diarra et Africa Foot, avec un match de moins, complètent le podium avec 7 points, tandis que la J. A. pointe au 5è rang avec 5 unités. L’AS Nadia et Racine (4 unités chacun) occupent, respectivement les 6è et 7è rangs, alors que l’AS Commune VI est lanterne rouge avec seulement 1 point au compteur.

Dans la poule B, Guidars FC occupe la tête du classement avec 15 points, devant Afrique football élite (12 points) qui compte un match de moins alors que le FC Gaoussou complète le podium avec 8 points. Caïman football club de Kalaban est 4è, tandis que l’Association sportive Aboubacar Coulibaly, AZI FC et ACI 2000 occupent, respectivement les 5è, 6è et 7è places du classement avec 4 points chacun.

Quant à l’AS Kanu, elle ferme la marche avec 1 point. A l’issue de la phase initiale, les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour le carré d’as. Cette deuxième phase se disputera dans une formule de championnat aller simple et l’équipe qui totalisera le plus grand nombre de points sera sacrée championne de la ligue du District de Bamako. C’est elle qui représentera la ligue de la capitale au tournoi de montée en première en Division qui mettra aux prises les champions des différentes ligues.

Boubacar KANTE

Source: L’ Essor

No Comments

P