La crise menace-t-elle l’équipe masculine de l’Usfas ? la question mérite d’être posée, après le nouveau revers subi par les Militaires, vendredi dernier face à l’AS Police (86-51). Méconnaissables et complètement débordés par la vivacité de leurs adversaires, les Militaires ont subi une véritable humiliation contre les Policiers, ne parvenant, à aucun moment à prendre la mesure de leurs adversaires, à fortiori, prouver leur capacité à gagner.

C’est la troisième défaite d’affilée des Usfasiens après dix journées de compétition, une déconvenue dont l’ampleur a fait mal au technicien Modibo Sanogo. «On a perdu trop de ballons, on leur a donné confiance et on ne leur a opposé aucune résistance. Nous étions à côté de la plaque au tir. Conséquence, il y a eu plus de 30 points d’écart au finish.

La pilule est difficile à avaler», a réagi l’entraîneur usfasien, dont l’équipe a perdu plus de 20 ballons, avant de finir avec une réussite famélique de 31,4% (16,7% à trois points). Les hommes de Moussa Sogoré ont démarré la rencontre tambour battant et pris leurs adversaires à la gorge d’entrée de jeu. Non seulement, la défense des Policiers s’est montrée intraitable face aux attaquants adverses, mais sur le plan offensif également, les champions du Mali en titre ont dominé les débats de la tête et des épaules. Résultat : dès le quart temps initial, les joueurs de N’Tomikorobougou prennent le large (26-9).

Conduite par le Meilleur joueur de l’exercice écoulé (MVP), Benké Diarouma, l’AS Police maintient la cadence en inscrivant 28 nouveaux points au deuxième quart temps contre 15 pour les poulains de Seydou Konaté. Score à la pause : 54-24, soit 30 points d’écart.

Au retour des vestiaires, les Policiers continuent sur la même lancée. Ils se montrent supérieurs dans tous les secteurs et déroulent face à des Usafsiens impuissants. Certes, les joueurs de Seydou Konaté ont réussi à réduire l’écart au troisième quart temps (64-40), il ne s’agissait là que d’un simple sursaut d’orgueil, puisque l’AS Police continuait à imposer son rythme à la partie. En atteste le score final de la rencontre : 86-51, soit 35 points de différence. «Aujourd’hui (vendredi, ndlr), les jeunes ont vraiment mouillé le maillot.

Après la défaite de la précédente journée, ils étaient déterminés à montrer un autre visage et faire oublier ce faux pas. Ils ont gagné avec la manière, mais il faut revenir sur terre parce que le championnat est long», a réagi le technicien de l’AS Police, Moussa Sogoré.
Pour le coach de l’Usfas Seydou Konaté, son équipe traverse une mauvaise période et a souffert de l’absence pour cause de blessure de quelques éléments clés. «C’est vrai que nous avons perdu nos trois dernières sorties, mais il y a une explication.

D’une part, l’équipe est en mutation avec l’arrivée de quelques jeunes et d’autre part, une demi-dizaine de joueurs sont actuellement à l’infirmerie. Les jeunes ont la volonté de bien faire, mais c’est difficile pour eux face à des équipes expérimentées. Ce qui est sûr, nous allons travailler avec comme objectif le maintien en première division», a précisé coach Konaté.

Sur le tableau féminin, la série s’est arrêtée pour le Stade malien qui a chuté face à l’AS Police 69-78. C’est la première défaite des joueuses de Sory Diakité qui restaient sur neuf succès en autant de sorties.

Une déconvenue sans conséquence pour les Stadistes qui restent en tête du classement avec 19 points, contre 17 pour le deuxième, le Djoliba, vainqueur logique de l’AS Commune VI 59-50. à l’instar du Stade malien et du Djoliba, le Centre Bintou Dembélé de Koulikoro (CBD) a également fait honneur à son statut, en battant le Réal 61-53. Si les Koulikoroises, Attar club de Kidal, l’AS Police et dans une moindre mesure l’Usfas ont les moyens de jouer les trouble-fête, il est peu probable que le titre suprême échappe aux deux cadors du basket-ball national, à savoir le Stade malien et le Djoliba.

Seïbou S.KAMISSOKO

LES RéSULTATS
En Messieurs
AS Police-Usfas : 86-51
Attar-Stade malien : 67-77
CBD-Réal : 69-72
AS Mandé-CRB : 66-67

En Dames
AS Police-Stade malien : 78-69
Usfas-Attar : 60-68
AS Commune VI-Djoliba : 50-59
CBD-Réal : 61-53

Source: L’Essor

No Comments

P