Les rideaux sont tombés la semaine dernière sur les play-offs du championnat national avec les sacres du Djoliba Dames et de l’AS Police Messieurs. Les Rouges se sont imposées 3-0 sur les Policières, alors que la formation masculine de l’AS Police a dominé l’USFAS sur le score de 3-1.

En tout et pour tout, la compétition n’a duré que trois petits jours pour les Dames du Djoliba, contre quatre pour les Messieurs de l’AS Police. C’est dire que l’équipe féminine de l’AS Police et le club militaire n’ont pas fait le poids face, respectivement aux championnes du Mali en titre et aux Policiers.

Et la contre-performance des Policières est d’autant plus surprenante que lors de la phase initiale du championnat, cette formation n’a concédé qu’une seule défaite en quatorze journées de compétition. Avec ce sacre, le Djoliba Dames coiffe son 5è titre consécutif, alors que l’AS Police Messieurs remporte la deuxième couronne de son histoire après celle de 2016.

En tout et pour tout, la compétition n’a duré que trois petits jours pour les Dames du Djoliba, contre quatre pour les Messieurs de l’AS Police. C’est dire que l’équipe féminine de l’AS Police et le club militaire n’ont pas fait le poids face, respectivement aux championnes du Mali en titre et aux Policiers.

Et la contre-performance des Policières est d’autant plus surprenante que lors de la phase initiale du championnat, cette formation n’a concédé qu’une seule défaite en quatorze journées de compétition. Avec ce sacre, le Djoliba Dames coiffe son 5è titre consécutif, alors que l’AS Police Messieurs remporte la deuxième couronne de son histoire après celle de 2016.

Pour revenir à l’opposition entre des Dames, la troisième journée était placée sous le signe de la relance pour l’AS Police qui avait perdu les deux premiers actes (62-56, 66-63). Les Policières ont abordé la rencontre avec la ferme intention de gagner et de relancer la compétition. Le premier quart temps sera nettement à leur avantage, Assitan Traoré (19 points, 8 rebonds) permettra aux siennes de s’imposer 27-13.

Au deuxième quart temps, les Policières continuent sur leur lancée et creusent l’écart à la mi-temps (46-27). On pensait alors que les carottes étaient cuites pour le Djoliba, mais c’était compter sans la détermination des championnes du Mali qui reviennent à dix points au troisième quart temps (54-46).

Le dernier quart temps sera rude pour les Policières qui ne marqueront que 13 points contre plus du double pour le Djoliba (28 points). Résultat : le Djoliba s’impose 74-67 et conserve le titre de champion du Mali. Une fois encore la meneuse du Djoliba, la jeune Founé Sissoko a pesé de tout son poids sur la rencontre,  inscrivant 21 points et distribuant 3 assists avec 20% d’évaluation.

Assétou Traoré et Fanta Koné ont également été décisives, elles ont marqué, respectivement 13 et 10 points. La joueuse la plus en vue de l’AS Police a été Christine Dakouo : 11 points, 13 rebonds, un double-double. «Je suis très content et fier des filles, elles ont fait un travail extraordinaire en remportant le championnat en seulement trois journées. C’est une très belle performance, surtout quand on connaît la valeur de l’AS Police», a commenté l’entraîneur du Djoliba, Amara Traoré.

«Le championnat était notre objectif majeur, j’ai un sentiment de devoir accomplis. Ma joie est d’autant plus grande, que j’ai pris l’équipe en cours de saison. Je remercie l’ensemble des supporters du club, les dirigeants pour leur soutien et accompagnement», a ajouté le technicien, la gorge nouée.

Du côté de l’AS Police, la déception était sur tous les visages, à l’image du coach Aboubacar Kanouté. «Très sincèrement on pensait que cette année allait être la bonne pour l’équipe, on a fait une très bonne phase de poule, avec seulement une défaite. On est très déçu du résultat, on présente nos excuses à tous nos supporters. Au Djoliba, je dis félicitation, le titre est mérité», a déclaré le technicien.

Et de se projeter vers la coupe du Mali. «La saison n’est pas terminée, il reste la coupe du Mali. Nous allons nous battre pour redonner la joie à nos supporters en remportant cette compétition».  

Sur le tableau masculin, la bataille a duré quatre journées. L’AS Police a remporté les deux premiers actes, avant d’être stoppée lors de la troisième journée par le champion du Mali en titre, l’USFAS (55-58). Mais les Policiers n’ont pas donné le temps à leurs adversaires de prendre confiance car, dès la quatrième journée, ils remettront les choses à leur place, en gagnant 67-53.

Dès le quart temps initial, l’AS Police a affiché ses ambitions en s’imposant 15-27, avant d’aller à la pause avec une avance de 15 points (32-47). Le troisième quart temps ne changera pas grand-chose pour l’USFAS qui s’incline 41-56. Au dernier quart temps, l’AS Police n’avait plus qu’à terminer le boulot et soulever le deuxième trophée de son histoire  (53-67).

Seïbou S. KAMISSOKO

Source : L’Essor

No Comments

P