Bakary Traoré est-il imbattable au jeu d’échecs au Mali. Il a prouvé encore une fois qu’il est le meilleur malien dans la discipline.

Le multiple champion du Mali a remporté le championnat national 2019 de jeu d’échecs qui s’est déroulée du 13 au 21 décembre au Palais des sports Salamatou Maïga. Si les choses ont été faciles pour le champion du Mai lors des précédentes éditions, cette année, il a dû batailler dur pour se débarrasser de Brema Bah, sacré champion 2016.

A l’issue des 9 matches (tournoi s’est disputé en système suisse de 9 rounds), les deux joueurs ont terminé à égalité : 7 victoires, 1 nul et 1 défaite. Mais, pour Brema bah (7,5 points), sa seule défaite de la compétition lui a été infligé par le champion en titre, Bakary Traoré (7,5 points).

C’est ainsi que Bakary Traoré a été sacré champion du Mali de jeu d’échecs 2019. C’est son troisième sacre consécutif. Grâce à ce succès, il remporte son 10è titre de champion et régale le record de Moustapha Diallo, décédé il y a une année.

Asseye Alhousseini (6,5 points), Amadou Touré (6 points) et Abdoulaye Coulibaly (6 points) ont occupé respectivement les 3è, 4è et 5è rang. Les cinq joueurs vont représenter le Mali dans les tournois internationaux en 2020, notamment les Olympiades d’échecs en septembre, à Khanty-Mansiïsk (Russie), le tournoi pour les personnes handicapées au mois de juin en Russie, au tournoi 4.2 au Soudan en avril et l’open de Tunisie en mai prochain. La compétition a regroupé 26 joueurs, issus de toutes les ligues du Mali.

Cette FMJE a joué pour la première fois la compétition de bliz (jeu rapide) en marge du championnat national, parce que ce tournoi est bien pratiqué dans les compétitions internationales.

Au bliz, chaque joueur dispose de cinq minutes de jeu pour gagner. Là aussi, Bakary Traoré (8,5 points) s’impose devant Abdoulaye Coulibaly (6,5 points), Brema Bah (6 points), Baba Moulaye Abdalla Maïga (6 points), Seydou Samaké (5,5 points). La compétition a été officié par l’arbitre FIDE, Drissa Kadouno.

La deuxième innovation de cette année, la fédération a fait en sorte que la compétition soit publiée en direct sur le site de la Fédération internationale de jeu d’échecs (FIDE), à travers un logiciel qui permet d’afficher en direct les résultats accessibles par tout le monde. Cela permet d’homologuer les résultats.

« Le championnat s’est déroulé dans un bon esprit. Il n’y a eu aucun problème. C’est ma première réjouissance. La deuxième, c’est que les meilleurs ont gagné. Le jeu d’échecs n’est pas un jeu de hasard. Tout le monde a accepté les résultats, cela veut dire que ce sont des bons. Au jeu d’échecs, la victoire compte un point, le nul égale un demi-point », réagit le président de la Fédération malienne de jeu d’échecs (FMJE), Ousmane Diakité qui a terminé à la 6è position.

« Juste avant le championnat, nous avons organisé une série de formations d’arbitres, d’entraîneurs, d’organisateurs d’évènement sportif, animée par les experts de la FIDE. Le jeu d’échecs est un outil d’éducation et les Maliens en profiteront », indique le président de la FMJE.

No Comments

P