Après le nul et vierge à l’aller des éliminatoires du CHAN Total Cameroun 2020 à Nouakchott, les Aigles sont à 90 (ou 120) minutes de la qualification.

Et tellement loin à la fois…quand on connaît l’enjeu de la rencontre entre les deux sélections, puisque le vainqueur de la double confrontation obtiendra son billet pour la phase finale de la compétition.

C’est la troisième fois d’affilée que Aigles et Mourabitounes locaux s’affrontent pour le compte du match retour du 2e et dernier tour.

La première fois, c’était en 2016 et à l’avantage du Mali vainqueur (2-1) à l’aller et auteur d’un nul (1-1) au retour à Nouakchott. Deux ans plus tard, la Mauritanie a pris sa revanche avec sa victoire (1-0) au match retour à Bamako après le nul (2-2) de l’aller.

Tout ça, les Aigles le savent et se sont préparés pour relever le défi qui les attend ce dimanche au stade Modibo Kéita à 16h00 GMT, en comptant sur tout ce qu’ils ont bien fait depuis le début de la campagne de qualification en passant par le récent tournoi UFOA.

« On ne va pas révolutionner notre jeu, on ne peut pas inventer des choses. Le match sera difficile, le score (0-0) de l’aller est un résultat piège, mais la Coupe UFOA nous a permis d’avoir une idée par rapport à l’équipe », explique le sélectionneur du Mali, Nouhoum Diané, vendredi à l’issue de la conférence de presse.

« On a notre façon de jouer, on a des schémas, les joueurs sont en jambes et nous sommes confiants pour la qualification. On va plutôt appuyer sur ce qu’on a bien fait, et puis essayer de corriger ce qu’on n’a pas forcément bien fait sur la première rencontre »

Pas question pour le sélectionneur, de mettre la pression, ni même de parler de match de revanche pour ces retrouvailles ou les deux pays ambitionnent, chacun de composter son billet pour la phase finale.

« Pour atteindre notre objectif », préfère dire Nouhoum Diané qui écarte tout stress. « Le stress de quoi ? Il n’y a pas de stress. On va essayer de faire du mieux possible. Je ne vois pas pourquoi il y aurait du stress, il n’y en a pas eu à l’aller, je ne vois pas pourquoi il y en aurait au retour. C’est un rapport de force, on verra qui le remportera. En revanche, nous espérons récupérer certains de nos cadres blessés. Je suis entrain de voir également quelques joueurs pouvant remplacer nos blessés. Je pense que nous avons des arguments solides pour faire un bon résultat », répond le sélectionneur du Mali, Nouhoum Diané.

Source : cafonline.com

No Comments

P