La direction des Policiers a recruté quatre joueurs étrangers pour renforcer l’effectif de l’équipe : deux Américains, un Mozambicain et un Nigérien. Des éléments que les supporters découvriront dès aujourd’hui, face aux Guinéens de Seydou Legacy athletic club. 

Les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des clubs champions de basket-ball du groupe A démarrent aujourd’hui dans la capitale malienne. L’honneur reviendra à la formation du Groupement sportif des pétroliers (GSP) d’Algérie d’ouvrir le bal avec Alnaser de Libye.

Le coup d’envoi de la rencontre est prévu à 15h au Palais des sports Salamatou Maïga et en deuxième heure, le champion du Mali en titre, l’AS Police fera son entrée en lice contre Seydou Legacy athletic club (SLAC) de la Guinée. Cette rencontre entre Maliens et Guinéens se présente comme le premier choc de la compétition et on peut s’autoriser à dire que le vainqueur de la confrontation prendra une bonne option sur le sacre.

Sur le papier les Policiers aborderont la partie avec les faveurs du pronostic, mais les protégés du manager Moussa Sogoré devront jouer à leur meilleur niveau pour espérer damer le pion aux Guinéens. Cela est d’autant plus vrai que l’équipe guinéenne regorge de joueurs d’expérience qui ont participé au sacre de leurs couleurs l’année dernière à domicile.

Pour contrer ces expérimentés joueurs de Seydou Legacy athletic club, le champion du Mali pourra compter sur sa légion étrangère, dont certains éléments ont participé à Basket Africa League (BAL) et aux compétitions américaines. Ces joueurs qui ont été recrutés par la direction de l’AS Police ont pour nom : Steed Timothy et Malcom Anthone qui sont Américains, Dercio David du Mozambique et Saliou N’Diaye du Niger.

Le coach Moussa Sogoré que nous avons rencontré hier est conscient de l’enjeu de ces éliminatoires et se dit optimiste pour la suite des événements. «Cette rencontre face à SLAC de Guinée est très importante pour nous. Le premier match est toujours important et nous allons tout mettre en œuvre pour empocher les points de la victoire», promet le technicien de l’AS Police. «Notre mission est très claire : c’est la qualification pour la phase finale, martèle Moussa Sogoré.

Nos dirigeants, le ministère de la Jeunesse et des Sports, la Fédération malienne de basket-ball nous ont aidés et croient en nous. L’effectif de l’équipe a été renforcé par deux Américains, un Mozambicain et un Nigérien. Je suis confiant», insiste le manager des Policiers.

À l’instar de son entraîneur, Saliou N’Diaye ne jure que par la qualification et assure que l’équipe est prête à tout donner pour atteindre cet objectif. «Nous respectons tous nos adversaires, mais je pense qu’on peut se qualifier. J’ai joué contre pas mal d’équipes, notamment celle de l’Algérie que je connais bien.

Déjà pour ce match contre la Guinée, il faut être au top, surtout sur le plan physique. Je crois en nos forces, nous avons une équipe motivée et soudée. Nous avons constaté ça, dès notre arrivée au Mali. Nous avons été bien accueillis par nos partenaires et l’intégration a été facile. Nous sommes comme une famille, tout se passe bien. Inch Allah nous réussirons ensemble», déclare le Nigérien sourire aux lèvres.

Dans le camp adverse, le technicien serbe de SLAC, Zelyko Zecevic souligne l’importance du premier match et attend beaucoup de ses joueurs. «Tout passe par cette première sortie de l’équipe, face à l’hôte du tournoi, estime-t-il. Ce sera une rencontre très difficile qu’il faut négocier à tout prix. Ils (les Policiers, ndlr) nous ont choisi pour leur premier match, parce qu’ils pensent que nous sommes l’équipe la plus faible du tournoi. C’est à nous de prouver le contraire. Mes joueurs sont motivés», assure le technicien qui a pris les commandes de l’équipe, il y a seulement deux semaines.

24h après ce choc face à l’équipe guinéenne, Ousmane Traoré et ses coéquipiers se frotteront à Alnaser de Libye, avant de boucler la boucle des éliminatoires, dimanche contre les Algériens du Groupement sportif des pétroliers. à l’instar du Mali, le Gabon, la Tanzanie et Madagascar accueilleront également les éliminatoires de l’élite 16. Les six meilleures équipes de ces éliminatoires rejoindront les champions angolais, égyptien, marocain, nigérian, sénégalais et tunisien pour compléter les 12 formations de la saison régulière de la Basket-ball Africa League (BAL) 2020.

Pour mémoire, le seul club malien dont le nom figure au palmarès d’une compétition africaine des clubs est le Djoliba Dames qui a remporté la coupe d’Afrique des clubs champions en 2005 à Bamako, face aux Angolaises de Primeiro Agosto. Un sacre qui commence à dater, surtout quand on sait que de cette date à 2019, le basket-ball de notre pays a remporté plus de dix trophées au niveau des sélections nationales.

Seïbou S. KAMISSOKO

Source : L’Essor

No Comments

P