Battus en finale de la coupe de la ligue, il y a quelques mois, les Blancs se sont rachetés, en dominant largement le Réal 3-0, samedi en finale de la coupe de l’Arbitrage. Moussa Koné, Issiaka Samaké et Bana Diawra sont passés par là. 

L’édition 2019 de la coupe de l’Arbitrage a connu son épilogue le samedi 16 mars au stade Mamadou Konaté avec le sacre du Stade malien.

En finale, les Blancs se sont largement imposés 3-0, face au Réal qui n’a pourtant pas démérité (les trois réalisations du Stade malien portent les signatures de Moussa Koné ‘’Koffi’’, 14è min, d’Issiaka Samaké, 32è min s.p et de Bana Diawara, 90è min+1).

En effet, l’ampleur du score ne reflète nullement la physionomie de la rencontre qui a été dominée par les Réalistes en première période, avec à la clé, plusieurs occasions nettes de but.

Les protégés du technicien ivoirien, Yélato Silué ont gâché près d’une dizaine d’occasions, rien qu’en première période et il fait guère de doute que le public du stade Mamadou Konaté allait assister à une toute autre rencontre, si l’équipe de Djicoroni-Para avait fait montre de réalisme devant les buts.

Dès la 3è minute de jeu, le Réal a obtenu sa première occasion nette, avec ce face à face perdu par Doussé Kodjo devant le gardien stadiste, Mamadou S. L. Diakité.

Trois minutes seulement après cette énorme occasion, les Scorpions sèment une nouvelle panique dans la défense adverse, Amadou Haïdara obligeant Mamadou S. L. Diakité à sortir le grand jeu pour empêcher le ballon d’aller au fond de ses filets.

Irrésistibles, les protégés de Yélato Silué reviennent à la charge par Abdramane Traoré, bien lancé dans le dos de l’arrière-garde stadiste par Doussé Kodjo, mais qui bute à son tour sur le dernier rempart des Blancs (8è min). Trois occasions nettes en dix minutes, mais zéro but à l’arrivée.

Il faudra attendre le quart d’heure pour voir le Stade malien à répliquer aux assauts adverses et de quelle manière. Suite à un corner tiré par Demba Diallo et remisé de la tête par un partenaire, Moussa Koné ‘’Koffi’’ enchaine contrôle et frappe et débloque le tableau d’affichage pour les siens (14è min, 0-1).

Le deuxième tournant de la rencontre intervient  peu après la demi-heure lorsque le Stade malien obtient un penalty, consécutif à une faute d’un défenseur réaliste sur Mamaye Coulibaly. Une occasion que ne laissera pas passer le capitaine des Blancs, Issaka Samaké (32è min, 0-2).

Après ce deuxième but Mohamed Camara et ses coéquipiers se créent, coup sur coup, trois occasions mais ni Amadou Haïdara (34è min), ni Abdramane Traoré (36è min), ni Makan Samabaly (43è min) ne réussiront à tromper le gardien du Stade malien intraitable dans ses buts.

On connaît la suite : au retour des vestiaires, l’équipe de Sotuba se contentera de gérer son avance jusque dans les arrêts de jeu, moment choisi par Bana Diawara pour marquer le troisième but et corser l’addition. Score final : 3-0 pour le Stade malien qui prend, ainsi, sa revanche sur le Réal qui l’a privé cette année de la coupe de la Ligue.

Boubacar THIERO      

Source : L’ESSOR

No Comments

P