Monday 24 September 2018

Si la sélection nationale fait carton plein contre le Burundi, elle se qualifiera dès la quatrième journée des éliminatoires. La double confrontation avec les Hirondelles (12 et 16 octobre) s’annonce donc décisive pour le capitaine Abdoulaye Diaby et ses coéquipiers. 

 

Les éliminatoires de la CAN 2019 vont entrer dans leur phase décisive, avec les 3è et 4è journées qui se disputeront dans un mois. Pour les Aigles, les deux journées seront marquées par une double confrontation avec le Burundi.

La première manche se déroulera au stade du 26 Mars, le vendredi 12 octobre à 19h, tandis que la deuxième aura pour cadre le stade Prince Louis Rwagasore de Bujumbura, quatre jours plus tard, c’est-à-dire, le mardi 16 octobre.

Cette double confrontation avec le Burundi sera décisive dans la course à la qualification à la phase finale de la CAN qui aura lieu en juin 2019 au Cameroun.

Et pour cause, après deux journées de débats dans le groupe C, Maliens et Burundais occupent les deux premières places du classement (6 points pour les Aigles, contre 4 pour les Hirondelles) et l’équipe qui engrangera le maximum de points lors des deux prochaines journées fera, à coup sûr un grand pas vers la phase finale.

Pour le moment, avantage aux Aigles qui comptent 2 unités de plus que leurs dauphins et qui, s’ils gagnent le 12 octobre au stade du 26 Mars, seront assurés de garder la tête de la poule, quel que soit le résultat du match retour dans la capitale burundaise.

C’est-à-dire que la prochaine journée est importante pour les protégés du sélectionneur intérimaire Mohamed Magassouba qui, en s’imposant largement 3-0 à Juba face au Soudan du Sud, dimanche dernier, ont pris une bonne option sur la qualification pour Cameroun 2019.

Vainqueurs du Gabon (2-1, à Bamako, lors de la première journée), le capitaine Abdoulaye Diaby et ses coéquipiers réalisent un parcours sans faute pour le moment et il faut espérer que l’équipe confirmera cette dynamique contre les Hirondelles.

Après deux journées de débats, la sélection burundaise apparaît comme le concurrent le plus sérieux pour les Aigles et le choc du 12 octobre sera comme une finale à ne pas perdre pour le Mali.

Et si d’aventure la sélection nationale fait carton plein contre le Burundi, ils décrocheront leur billet pour la phase finale, dès la 4è journée.

Idrissa Diaby

Idrissa Diaby

No Comments