Il ne fallait pas être en retard ce mercredi 3 avril pour voir le premier but des Aigles Dames, face au Maroc, au compte du premier tour des éliminatoires aller des Jeux olympiques de Tokyo 2020.

En effet, dès la 3è minute, Salimata Diarra a débloqué le tableau d’affichage pour la sélection nationale féminine, suite à une faute de main de la gardienne du Maroc, Khadiya Rmichi qui a dévié le ballon dans ses propres filets (3è minute, 1-0).

Il faut dire que le dernier rempart de la sélection marocaine était dans un jour sans, puisque quelques minutes plus tard, l’attaquante du Besiktas de Turquie, Aïssata Traoré double la mise pour le Mali, suite à une nouvelle faute de main de la même Khadiya Rmichi (11è minute, 2-0).

Au retour des vestiaires, les Aigles Dames marquent rapidement un troisième but dans un stade Mamadou Konaté en délire. Suite à une incursion de Binta Diarra «La Vieille» ponctuée d’un centre, Salimata Diarra récupère le cuir et trompe la gardienne Khadiya Rmichi du plat du pied (3-0, 52è minute). Avec cette réalisation, les Aigles Dames avaient tué le suspense et pouvaient se contenter de gérer le reste du match.

Malheureusement, une minute seulement après le doublé de l’attaquante de l’AS Mandé, le Maroc réduit le score, grâce à Najat Badri qui se débarrasse de deux défenseures maliennes, avant d’ajuster Fatoumata Karantao de l’intérieur du pied droit (53è minute, 1-3).

Ce dimanche au Maroc,

Partager cet article ! :

No Comments

P