Le traditionnel Open de la Fédération malienne d’escrime (FME) s’est déroulé le samedi 4 mai au Centre Olympafrica de Banankabougou.

Au total, 31 escrimeurs et escrimeuses, issus des clubs d’escrime de l’USFAS, MIFA, du Palais des sports, du Centre Olympafrica, de Titans et du Stade du 26 Mars, ont participé à la compétition.

Les athlètes, tous de la catégorie des seniors, se sont affrontés au sabre, d’abord en poules, avec des combats de 5 touches, puis en éliminatoires et en finales qui se sont disputées en 15 touches.

A l’issue des débats, Mamadou Samaké du Centre olympafrica et Aïssata Dembélé du club du Palais des sports se sont hissés sur la première marche du podium, en dominant, respectivement Boubacar Ballo (Centre Olympafrica) et Assifa Cissé (Palais des sports).

Les deux finales ont donné lieu à de belles empoignades qui ont tenu en haleine les supporters du centre de Banankabougou. En atteste le score des deux combats : 15-11 pour la finale masculine et 15-12 pour la confrontation des filles.

Les troisièmes places sont revenues à Aboubacar Fofana de l’USFAS et Awa Kanté du Centre Olympafrica. Les deux vainqueurs de l’Open, Mamadou Samaké et Aïssata Dembélé ont reçu, chacun, un sac de sucre, alors que les deuxièmes et troisièmes sont repartis avec du lait en poudre.

Les finales étaient présidées par le premier responsable de l’escrime malienne, Wahabou Zoromé, en présence des membres du bureau fédéral, du représentant du chef de quartier de Banankabougou, Adama Dramé et d’une foule nombreuse, majoritairement composée de jeunes escrimeurs et de promoteurs de clubs d’escrime.

Dans son allocution de clôture, le président de la FME a salué le bon déroulement de l’Open et félicité la commission d’organisation «pour son travail». Wahabou Zoromé est, ensuite revenu sur les objectifs visés par la fédération à travers ce tournoi qui se déroule chaque année.

«L’Open est une compétition de mise en jambes des athlètes et de préparation des échéances internationales, a indiqué le président de la FME. Mais, soulignera Wahabou Zoromé, la particularité du tournoi de cette année, c’est qu’il intervient à deux mois des Championnats d’Afrique d’escrime des séniors que notre pays doit abriter (24-28 juin au Palais des sports Salamatou Maöga, ndlr). C’est une échéance très importante pour le Mali, parce que c’est la première fois que notre pays se voit confier l’organisation d’une compétition d’escrime de cette envergure».

«Tous les pays africains seront présents à Bamako pour ce grand rendez-vous qui sera qualificatif des Jeux olympiques de Tokyo 2020», insistera le premier responsable de l’escrime nationale, avant de témoigner sa reconnaissance aux partenaires de l’Open, notamment le Comité national olympique et sportif (CNOS) et Sotelma-Malitel «pour leur soutien et leur accompagnement».

Wahabou Zoromé conclura : «Je lance un appel à toutes les Maliennes et à tous les Maliens dans la perspective des Championnats d’Afrique d’escrime des seniors. Nous avons besoin du soutien de tout le monde pour relever le double défi qui nous attend pour cette compétition : réussir l’organisation et faire un parcours honorable sur le plan sportif. C’est ensemble que nous réussirons à relever le défi et je suis optimiste pour la suite des événements».

Souleymane B. TOUNKARA

Source : L’Essor

Partager cet article ! :

No Comments

P