Le Conseil de la FIFA s’est réuni le 25 juin 2020 par visioconférence et a pris plusieurs décisions importantes pour l’avenir du football, avec notamment la désignation de l’Australie et la Nouvelle-Zélande pays hôtes de la Coupe du monde féminine 2023. Le Conseil a par ailleurs approuvé plusieurs mesures visant à réagir face à la pandémie de Covid-19 et ses conséquences ainsi qu’à soutenir le football dans le monde entier.

Le Conseil a approuvé à l’unanimité le plan d’aide de la FIFA contre le Covid-19, conçu par l’administration de la FIFA en étroite coopération avec des représentants des confédérations.

Les 211 Fédérations membres doivent faire face aux conséquences de la pandémie de coronavirus. Articulé autour de trois étapes, ce plan d’aide permettra de mettre à disposition jusqu’à USD 1,5 milliard (environ 750 milliards F CFA) pour soutenir la communauté du football.

Au cours des deux premières étapes, la FIFA a procédé au versement immédiat des fonds du programme de développement Forward de la FIFA destinés à la couverture des coûts opérationnels des associations membres, puis donné la possibilité à ces dernières de convertir des fonds prévus pour des projets Forward en une allocation d’aide opérationnelle contre le Covid-19 – la moitié des fonds au minimum devant être allouée au football féminin.

La troisième étape, approuvée aujourd’hui par le Conseil, prévoit un soutien financier supplémentaire sous la forme d’un système de subventions et de prêts : Subventions : une subvention de solidarité universelle de USD 1 million (environ 500 millions F CFA) sera mise à disposition de toutes les associations membres et une subvention supplémentaire de USD 500 000 (environ 250 millions F CFA) sera spécifiquement allouée au football féminin. Chaque confédération recevra également une subvention de USD 2 millions (environ 100 millions F CFA).

Prêts : les associations membres pourront demander des prêts – sans intérêts – pouvant s’élever jusqu’à 35% de leurs recettes annuelles auditées. À des fins de solidarité, le prêt minimal disponible sera de USD 500 000 (environ 250 millions F CFA) et un plafond maximal de USD 5 millions (environ 2,5 milliards F CFA) a été mis en place. En outre, chaque confédération pourra emprunter jusqu’à USD 4 millions (environ 2 milliards F CFA). Les associations membres peuvent utiliser ces subventions et prêts au bénéfice de la communauté du football sur leurs territoires respectifs, notamment les clubs, les joueurs, les ligues et les autres personnes ou organisation frappées par la pandémie.

Modèle de gouvernance : afin d’assurer un suivi efficace du plan d’aide, des contrôles stricts seront mis en place vis-à-vis de l’utilisation des fonds, ainsi que diverses exigences en matière d’audit et des conditions claires de remboursement des prêts. Un comité de pilotage du plan d’aide contre le Covid-19 sera également créé afin de superviser la gestion du plan.

Olli Rehn, vice-président de la Commission de Gouvernance de la FIFA, a été nommé à la tête de ce comité. Il est également Gouverneur de la Banque de Finlande, membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne et ancien vice-président de la Commission européenne. Il est désormais prévu que les principes régissant le plan d’aide soient établis dans un règlement qui sera présenté au Bureau du Conseil de la FIFA.

No Comments

P