Mansour 2 est entré dans l’histoire de l’hippisme malien. Le cheval de Moulaye Idriss Haïdara de la ligue d’hippisme de Nioro a remporté, dimanche dernier, sous une pluie battante, au champ hippique de Bamako, le Grand prix de la nation 2019, c’est-à-dire, le championnat national d’hippisme, doté du Drapeau national.

C’est le troisième sacre de ce cheval dans cette compétition. Il a, sur le coup, égalé le record établi par Cher ami, le cheval de Djigué Diawara, qui a obtenu le Drapeau national en 1973, 1974 et 1975. Ils sont les deux chevaux à remporter trois fois le Drapeau national depuis 1960, date de l’indépendance du Mali. Mais, Cher ami a le mérite d’être sacré trois fois de suite.

Après avoir décroché le titre champion en 2016 et 2017, Mansour 2, absent l’année dernière, revient fort cette année en s’imposant dans la course des Cracks sur une distance de 3600 mètres. Mansour 2 succède ainsi à Seguesi, vainqueur en 2018 qui était absent cette année sur la ligne de départ pour cause de blessure. La course réservée aux Cracks a mis aux prises 11 chevaux. Après trois tours de piste, Mansour 2 s’est imposé devant Bijou et Alhamoudou.

Dans la première course de la journée, réservée aux Petits chevaux (2200 m), Fernando a franchi la ligne d’arrivée devant Lookman et Whatsapp nèguèni. La course des Demi-cracks (2400 m) a été remportée par Jamille devant Petit génie et Dagakané. Quant à la course de Super-cracks, elle a opposé sept chevaux de sang amélioré, sur une distance de 2400 m. Le cheval Groupe Tandia s’est imposé devant Kiki et Adja Thiouth.

A l’issue de la compétition, le président de la Fédération malienne des sports équestres, Mohamed Haïdara a affiché sa satisfaction. « Le Grand prix de la nation est toujours un moment privilégié pour le président de la fédération. C’est vrai que les circonstances dans lesquelles le Grand prix s’est tenu étaient un peu difficiles parce que j’ai eu 72 heures pour préparer la compétition. Mais n’empêche, les chevaux étaient au rendez-vous et les performances aussi.

Le public était présent, les officiels nous ont accompagnés. Je suis très satisfait. Je suis sûr que dans les années avenir, nous ferons mieux », a déclaré Mohamed Haïdara en présence du directeur général du PMU-Mali Kafogo Coulibaly et du ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré, représentant le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, à cette 76è édition du Grand prix de la nation.

D’ordinaire, le Grand prix de la nation couronne la fin de la saison, mais cette année, la fédération compte organiser deux courses avant de fermer la saison : le Grand prix de l’intégration avec le Burkina Faso qui aura lieu le 14 septembre et le Grand prix Cedeao qui mettra aux prises, le Mali, le Sénégal, le Burkina, Faso le Niger, la Côte d’Ivoire et le Tchad, le 22 septembre prochain. Cette course entre dans le cadre de la célébration des 25 ans du PMU-Mali.

Ladji M. DIABY
Source : L’ESSOR

No Comments

P