Le chef de mission du Mali, Abdel Kader Sangho était convaincu que la première médaille d’or du Mali allait être décrochée par les deux ou l’une des deux sélections de basket-ball 3X3. Et pour cause, lors des éliminatoires, les Maliennes, comme les Maliens ont réalisé un parcours sans faute, terminant, chacun, en tête de leur poule respective.

Mais quelle n’a été la surprise des supporters maliens de voir la sélection nationale masculine se faire piéger par Madagascar en demi-finale (11-9), avant de chuter en prolongations devant le Nigeria dans la petite finale, c’est-à-dire le match de classement (20-21).

Pourtant, lors de la phase de poules, le quatuor malien composé de Mami Diarouma, Ibrahima Diallo, Badara Alou Bagayoko et Hamma Koné avait dominé la même sélection nigériane.

Après le match, les joueurs maliens étaient complètement abattus et tous les quatre se sont réfugiés dans les vestiaires, histoire de reprendre quelque peu leurs esprits.

La sélection nationale féminine elle, était encore plus attendue, aussi bien du côté malien que de celui du public local. Déjà en demi-finale contre la RD Congo, le présentateur marocain a lancé ceci : «La RD Congo va-t-elle réussir à damer le pion à l’ogre malien ? Et d’ajouter : Avec la jeune Aïssata Maïga, seulement 22 ans, l’équipe s’affirme comme la grande favorite du tournoi».

Les Maliennes ont donné raison au présentateur marocain, en dominant la RD Congo 21-17, aux termes d’un match maîtrisé de bout en bout, mais contre toute attente, Aïssata B. Maïga, Assétou Diakité, Djénéba N’Diaye et Alima Dembélé ont perdu en finale contre le Nigeria (20-21), ratant, ainsi, la médaille d’or.

«C’est terrible, on avait toutes les cartes en main pour remporter la médaille d’or. La médaille d’argent est importante, mais franchement, cette équipe méritait mieux», a réagi le chef de mission du Mali, Abdel Kader Sangho.

L’échec de la sélection malienne a surpris tout le complexe sportif de Sofitel, tant Aïssata Maïga et ses camarades ont impressionné les spectateurs, lors de la phase initiale et en demi-finale contre la sélection de la RD Congo.

Un responsable technique malien a anonymement confié : «le problème des équipes maliennes, c’est le mental. Nous sommes très faibles sur le plan mental, ça se voit à tous les niveaux».

Vrai ou faux, en tout cas, les deux sélections maliennes ont laissé de gros regrets, en ratant la médaille d’or du premier tournoi de basket-ball 3X3 de l’histoire des Jeux africains.

En effet, le basket-ball 3X3 est une nouvelle discipline qui a été lancée cette année et les Maliennes et les Maliens rêvaient de devenir les premiers à inscrire leur nom au palmarès de ce tournoi qui se dispute avec seulement trois joueurs, avec des règles particulières. Malheureusement, c’est raté.

L’une des attractions de cette première édition du tournoi de basket-ball 3X3 a été sans conteste la Kenyane Caroline Njeri.

Non seulement la jeune sociétaire d’African Nazara University (19 ans) a porté son pays jusqu’en demi-finale, avant de tomber devant le Nigeria, futur vainqueur de la compétition, mais elle a surtout remporté le concours de shoots, en totalisant 7 points.

La sélection kenyane a terminé quatrième du tournoi (défaite 10-21 contre la RD Congo dans la petite finale), mais après le match, tout le public du Complexe sportif Sofitel a rendu hommage à Caroline Njeri, en réservant un long standing ovation à la joueuse.

Chez les garçons, cette première édition du tournoi de basket-ball a été remporté par l’équipe de Madagascar qui a crée la sensation, en dominant l’Égypte en finale. La troisième place, synonyme de médaille de bronze, est revenue au Nigeria.

Envoyé spécial
Souleymane B. TOUNKARA
Source : L’ESSOR

No Comments

P