Les Maliens, tout comme les Nigérians, sont invaincus depuis le début du tournoi. Le choc entre les deux sélections promet du spectacle. L’autre demi-finale met aux prises le Sénégal et le Burkina Faso. 

Les deux demi-finales du tournoi de football se disputent aujourd’hui au Complexe sportif des Forces armées royales (FAR).

D’un côté, le Mali affronte le Nigeria et de l’autre, le Sénégal se frotte au Burkina Faso. Les deux confrontations promettent du spectacle, mais les regards sont, surtout braqués vers le choc qui met aux prises les Aiglons et les juniors nigérians.

n effet, Maliens et Nigérians sont considérés comme les deux grands favoris du tournoi et les supporters des deux sélections, tout comme le public local, piaffent d’impatience de voir les deux pays face à face. Les sélections maliennes et nigérianes sont invaincues depuis le début de la compétition, mais quelle que soit l’issue du choc de cet après-midi, l’une d’elles dira adieu aux Jeux africains et ne pourra alors viser que la médaille de bronze pour terminer sur une note positive.

Les Aiglons étaient logés dans la poule B où ils ont terminé premiers devant le Sénégal, le Burundi et le Ghana, alors que les Nigérians ont évolué dans la poule A, en compagnie de l’hôte du tournoi, le Maroc et du Burkina Faso (la Zambie a déclaré forfait et n’a pas effectué le déplacement).

Pour le sélectionneur national-adjoint, Birama Konaté, tout est possible dans ce match et le technicien s’attend à une partie difficile.

«Nous sommes conscients des enjeux de cette rencontre. Depuis la première édition des Jeux africains, en 1965 à Brazzaville, le Mali n’a plus atteint la finale. Les jeunes veulent écrire leur propre histoire et sont prêts à défier le Nigeria», assure Birama Konaté.

«Le Mali et le Nigeria sont invaincus depuis le début du tournoi, notre sélection a fait deux victoires et un nul, alors qu’eux ont fait une victoire et deux nuls. Nous ne connaissons pas beaucoup cette sélection nigériane, mais nous savons qu’il y a quatre rescapés de la CAN 2019 et de la dernière Coupe du monde U20 dans le groupe. De notre côté, nous avons des joueurs qui étaient présents au dernier Mondial, à savoir le gardien Alkalifa Coulibaly et le défenseur Babou Fofana.

Notre objectif est d’aller en finale et les jeunes se battront pour ça», promet Birama Konaté, en affichant son optimisme pour la suite des événements. «Je suis confiant, les jeunes ont les moyens de battre le Nigeria. En tout cas, s’ils jouent comme ils le font depuis le début des jeux, ils ont de bonnes chances de battre le Nigeria», estime le sélectionneur national-adjoint que nous avons joint, hier au téléphone.

L’autre demi-finale du tournoi de football mettra aux prises le Burkina Faso, premier de la poule A et le Sénégal, deuxième de la poule B, derrière le Mali. Comme Maliens et Nigérians, les Burkinabé et les Sénégalais sont également invaincus depuis le coup d’envoi et leur duel promet des étincelles.

Sur le papier, la sélection du pays des Hommes intègres semble mieux armée que son adversaire et abordera la rencontre avec les faveurs du pronostic. Reste à savoir maintenant si les Lionceaux du Sénégal sont prêts à laisser filer les Burkinabé en finale.

Envoyé spécial
Souleymane B. TOUNKARA
Source : L’ESSOR

No Comments

P