Mamadou Chérif Dia (triple saut) restait sur deux médailles de bronze, remportées aux derniers Jeux africains et aux Jeux de la Francophonie d’Abidjan et faisait partie des athlètes les plus attendus à Rabat.

Si l’ancien sociétaire du Stade malien a amélioré sa meilleure performance annuelle, avec un saut de 16,14m (l’ancienne était de 16,12m), il n’a pu faire mieux que 5è du classement général, quittant, ainsi les jeux sans médaille.

Après son troisième essai, on a vu l’athlète malien, tête baissée et chaussures en main, venir serrer la main de quelques athlètes, avant de quitter discrètement la pelouse du Complexe sportif Moulay Rachid.

L’heure de la retraite a peut être sonné pour Mamadou Chérif Dia qui porte le maillot de la sélection nationale depuis près de deux décennies et qui, de toute évidence a atteint ses limites.

A l’instar de Mamadou Chérif Dia, Emilie Dia a également échoué au marteau avec un lancer de 44m. Mais les jeux ne sont pas terminés pour la Malienne qui est également en lice au disque et qui tentera, aujourd’hui, de terminer parmi les troisièmes premières du classement, synonyme de médaille.

Le directeur technique de la Fédération malienne d’athlétisme (FMA), Sidi Amadou Yattara, pense qu’Emilie Dia a les moyens de décrocher la médaille au disque et attend une réaction de l’athlète. «Personnellement, je suis optimiste. Je pense que ça va aller», a dit le technicien. Au décathlon, Aminata Ba devait effectuer son entrée en lice, ce mercredi, alors que les deux sprinteurs, Moustapha Traoré et Coumba Sidibé (200m) entrent en piste ce jeudi 29 août.

 

Souleymane Bobo Tounkara
Source : L’ESSOR

No Comments

P