Le chef de l’état a reçu, samedi à Koulouba la prestigieuse distinction des mains du président de la Fédération mondiale de karaté, l’Espagnol Antonio Espinos.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, est désormais ceinture noire, 5è Dan de karaté. Le chef de l’état a reçu cette prestigieuse distinction, le samedi 11 janvier à Koulouba des mains du président de la Fédération mondiale de karaté (FMK, ou en anglais, World Karate Federation, WKF), l’Espagnol Antonio Espinos.

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré et du président de la Fédération malienne de karaté et disciplines associées (FEMAKADA), Maître Adama Mariko.

Vêtu en basin gris, le chef de l’état a exécuté quelques katas, avant de recevoir sa ceinture noire, sous les ovations de l’assistance. Antonio Espinos a également remis au président de la République une maquette de karaté de la Fédération mondiale de karaté.

«Je reçois cette ceinture avec beaucoup d’émotions. Quand je m’inscrivais à la Montagne-Sainte-Geneviève en 1964 dans la classe de Maître Taïji Kase, un grand maître de karaté, chargé par la Fédération japonaise de l’unification des styles et de la diffusion de karaté, je ne pouvais pas imaginer, une seule seconde, surtout après les diverses activités qui ont été les miennes, qui m’ont tenu éloigner de cette discipline, que les miens se souviendraient un jour de moi. C’est un grand honneur pour moi de recevoir ce merveilleux cadeau», a déclaré Ibrahim Boubacar Keïta, après avoir reçu sa ceinture noire, 5è Dan.

Le président Keïta a, ensuite, adressé ses remerciements au président de la Fédération mondiale de karaté, Antonio Espinos et à la Fédération malienne de karaté et assuré ses interlocuteurs qu’il ne fera de «prise contre personne».

Pour le patron du karaté mondial, le président de la République mérite bien cette distinction, après le travail qu’il a fait pour le développement du karaté en Afrique et surtout au Mali où, «soulignera-t-il, le karaté a connu un développement très important.» L’Espagnol ajoutera que l’instance dirigeante du karaté mondial a beaucoup de projets pour le Mali, dont l’organisation du Championnat d’Afrique en 2022.

«Nous allons continuer avec l’aide au développement au niveau de la Fédération mondiale de karaté, en collaboration avec la Confédération africaine de karaté (CAK) pour relever le niveau du karaté au Mali», a promis Antonio Espinos.

Le premier responsable du karaté malien, Adama Mariko a exprimé sa satisfaction et témoigné que le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta «est karatéka et a beaucoup aidé le karaté malien».

«Dès l’arrivée d’Antonio Espinos au Mali, la Fédération malienne de karaté et disciplines associées et la Fédération mondiale de karaté (FMK) se sont mises d’accord pour décerner le grade de ceinture noire, 5è Dan pour la validation de ses acquis. C’est un pratiquant de karaté et nous sommes très fiers que le président de la République soit de la grande famille de karaté malien», a insisté Maître Adama Mariko avant de révéler que la FMK a offert deux jeux de tatami et beaucoup d’autres matériels à la FEMAKADA.

Ladji M. DIABY

Source : L’Essor 

No Comments

P