« Nous allons nous préparer au mieux et arrivés soudés et les provoquer un maximum pour les désorganiser un maximum », promettait Mamoutou Kané avant la rencontre.

Malheureusement pour le sélectionneur malien, la rencontre ne pouvait pas débuter plus mal avec l’ouverture du score rapide des Italiens, un but contre son camp d’Ibrahima Koné (12è min), puis l’expulsion d’Ousmane Diakite, coupable d’un tacle appuyé (21è min).

Mais décidément, ces Aiglons sont plein de ressources et leur pépite Sékou Koïta a égalisé à l’approche de la pause (38è min). Ce dernier offrait même dans la foulée une brûlante balle but à Ibrahima Koné, qui tirait sur le gardien italien.

Et quand Andrea Pinamonti remettait l’Italie devant à l’heure de jeu (60è min), les joueurs de Mamoutou Kané revenaient encore une fois par Mohamed Camara (79è min).

Mais cette débauche d’énergie en infériorité numérique finissait par se payer, avec un nouveau but de Pinamonti, sur penalty, et une superbe envolée de Davide Frattesi (84è min).

Les Italiens rejoignent l’Ukraine en demi-finale et les Aiglons tombent les armes à la main.

No Comments

P