Le Panama s’illustre par la justesse de son jeu de passe, 90,1% de taux de réussite et peut se révéler redoutable.

L’autre atout du premier adversaire des Aiglons, c’est le fait qu’il n’a rien à perdre dans ce Mondial.

Si les Caneleros réalisent un bon parcours, on dira qu’ils ont créé la surprise, mais en cas d’échec, personne ne leur en voudra parce qu’ils ne font pas partie des équipes attendues en Pologne.

La pression sera donc du côté des Aiglons qui arrivent en Pologne auréolés de leur titre de champions d’Afrique et qui doivent, impérativement gagner ce premier match pour éviter tout éventuel doute.

Le sélectionneur national, Mamoutou Kané «Mourlé», affiche clairement les ambitions du Mali, lorsqu’il dit que son objectif est de faire mieux que les troisièmes places décrochées en 1999 et 2015 par notre pays.

«L’équipe a toutes les chances de se qualifier. Nous jouons le Panama et l’Arabie Saoudite (championne d’Asie, ndlr) en premier. Le Mali peut donc être qualifié à l’issue de ces deux rencontres, mais c’est le football, tout peut arriver. Nous allons rester concentrés sur le sujet dans l’optique d’atteindre nos objectifs», a martelé le technicien malien, quelques jours avant le départ de l’équipe en Pologne.

Pour faire un parcours honorable au Mondial, la sélection malienne va s’appuyer sur ce qui fait sa force, le pragmatisme. Lors de la CAN, en dépit de nombreux problèmes, l’équipe a montré qu’elle avait du caractère. Ce sera très important dans les matches à élimination directe.

Le coach «Mourlé» a réussi à inculquer à ses joueurs l’esprit de la gagne et le groupe est sur une bonne dynamique. Il faut continuer sur cette lancée et faire tout pour négocier au mieux le premier match.

Pour mémoire, les champions d’Afrique en titre sont logés dans la poule E, en compagnie d’Arabie Saoudite, de la France et du Panama. Le leadership du groupe devrait disputer entre Maliens et Français lors du dernier match de poules.

«J’ai quelques informations sur le Mali, qui est une très belle équipe, avec beaucoup d’atouts offensifs. Parmi les équipes africaines, le Mali fait partie des favorites», confiait il y a quelques jours le sélectionneur français et ancien international, Bernard Diomède.

Lors de leur deuxième sortie, les Aiglons en découdront avec l’Arabie Saoudite le mardi 28 mai à 18h30, avant de boucler la phase de poule face à la France, le vendredi 31 mai à 16h.

Les deux premiers de chaque poule, ainsi que les quatre meilleurs troisièmes se qualifient pour les huitièmes de finale.

A l’instar du Mali, l’Afrique du Sud fera également son entrée en lice, demain samedi, contre le recordman de la Coupe du monde et grande favorite, l’Argentine (6 couronnes). La France affrontera l’Arabie Saoudite, alors que le Portugal en découdra avec la République Corée.

Le Sénégal a été le premier représentant africain à fouler les pelouses polonaises et aujourd’hui, ce sera au tour du Nigeria de s’expliquer avec le Qatar.

Les autres rencontres du jour opposeront le Honduras et la Nouvelle Zélande, l’Uruguay et la Norvège et l’Ukraine et les Etats-Unis.

Seïbou S. KAMISSOKO

Source : L’Essor

Samedi le 25 mai 19
16h : Panama-Mali

No Comments

P