A trois journées de la fin du championnat portugais, le FC Porto de Moussa Maréga (76 points) compte huit points d’avance et une différence de buts particulière favorable sur leur rival historique, Benfica (68 points). Moussa Maréga et ses partenaires, qui reçoivent le Sporting (3è, 59 points), ce mercredi, pourront même être titrés dès demain mardi si Benfica ne s’impose pas face à Guimaraes de Falaye Sacko.

Le FC Porto a enchaîné une quatrième victoire consécutive, jeudi dernier, sur la pelouse de Tondela (3-1), au compte de la 31è journée. Les hommes de Sergio Conceiçao s’étaient dans un premier temps détachés sur des buts de Danilo Pereira (47e) et Moussa Maréga (64e). L’international malien a ainsi inscrit son 10è but dans le championnat cette saison.

Après la réduction du score par Ronan Jeronimo sur penalty (77e), Moussa Maréga, brillant sur la pelouse, a ensuite obtenu un penalty pendant le temps additionnel. Désireux de signer un doublé l’international malien a voulu lui-même tenter de le transformer. Mais face au refus de son entraîneur Sergio Conceiçao, l’international malien n’a pas réussi à cacher sa frustration. L’attaquant de 29 ans s’est emparé du ballon et l’a envoyé loin en direction des tribunes. Averti pour son geste, jugé peu fair-play par l’arbitre, Moussa Marega a vu Fabio Vieira finir le travail et alourdir la marque pour le club portuan.

Après le match, le joueur de 29 ans s’est excusé pour son attitude. « Je suis désolé pour mon comportement. Maintenant, il reste une victoire pour être champion », a-t-il écrit sur les réseaux sociaux. Sergio Conceiçao n’a pas non plus donné beaucoup d’importance à l’incident. « Cela n’affecte en rien l’état d’esprit du groupe. Tout est réglé entre les joueurs ». Moussa Maréga sera de nouveau champion du Portugal après 2018.

No Comments

P