L’AS Police a perdu, ce samedi 30 novembre 2019, en demi-finale de la Division Ouest des éliminatoires de la Basket-ball Africa League à Yaoundé devant Groupement Sportif des Pétroliers (GSP) d’Algérie (76-61). Il y a un mois, à Bamako, lors des éliminatoires, les deux équipes se sont rencontrées et l’AS Police s’était imposée 83-76. Malheureusement, les Policiers n’ont pas pu confirmer ce résultat.

Les internationaux algériens Nadjem Eddine Belkacemi – qui a converti sept tirs à trois points sur dix tentatives – et Mohamed Touati, qui a terminé avec 17 rebonds (le record du match), ont cumulé 40 points.

Même si Ibrahima Cherif Haidara, Malcolm White et Timothy Steed ont tenté de maintenir l’AS Police à flot, le GSP n’a jamais vraiment laissé une chance aux Maliens. Les Nord-Africains ont non seulement fini avec un avantage sur les rebonds 63-48, mais ils ont également mieux fait tourner le ballon que l’AS Police, et il n’est donc pas été étonnant qu’ils n’aient jamais été menés.

Toutefois, les carottes ne sont pas cuites pour le champion du Mali. Le meneur Mamadou Keïta et ses partenaires ont l’occasion de se racheter ce dimanche 1er décembre 2019 pour le match de la 3è place contre Abidjan basket club. Le vainqueur de cette rencontre décrochera le dernier ticket qualificatif de ce groupe pour le BAL 2020 qui débutera en mars.

Les Ivoiriens ont été éliminés par les Forces armées et de Police (FAP) du Cameroun vainqueur devant leur public 77-64, lors de la deuxième demi-finale de la journée.

Le GSP et FAP rejoignent les autres qualifiés d’office représentant l’Angola (Petro de Luanda), l’Égypte (Zamalek), le Maroc (AS Salé), le Nigéria (Rivers Hoopers), le Sénégal (AS Douanes) et la Tunisie (Union Sportive Monastirienne). La direction de la BAL a annoncé Le Caire (Égypte), Dakar (Sénégal), Lagos (Nigeria), Luanda (Angola), Rabat (Maroc) et Monastir ou Tunis (Tunisie) comme les villes hôtes de la saison régulière de la BAL, et Kigali (Rwanda) abritera le FINAL FOUR et la Finale de la BAL.

No Comments

P