Wednesday 12 December 2018

Le 4e conseil de la Fédération malienne de taekwondo s’est déroulé, le samedi 20 janvier 2018, au dans l’amphithéâtre de l’Ecole nationale d’ingénieurs, Abderrahmane Baba Touré (ENI/ABT). Le temps fort des assises été l’élection d’un nouveau président et la mise en place d’un nouveau bureau de 23 membres.

Maître Alioune Badara Traoré, 7è dan, est le nouveau président de la Fédération malienne de taekwondo.


Grand Maître Alioune Badara Traoré, 7e dan Tae-Kwon-Do, ancien Directeur technique national, Haut fonctionnaire de son état, est le nouveau président de la FEMAT. Il succède à feu Mamadou Seydou Ly, qui a été arraché à l’affection du monde sportif malien, le vendredi 13 octobre 2017. Le secrétaire général, ancien ministre et également Haut fonctionnaire, Maître Yacouba Traoré, 5e dan et arbitre international de Tae-Kwon-Do, reste à son poste contrairement au Trésorier général avec un nouveau titulaire, Maître Mamadou Komé en remplacement du Grand Maître Aboubacar Diawara.
Ainsi, Maître Bakary Sarré relève le changement majeur à deux niveaux. « Pour la première fois de son histoire, après quarante (40) années de vie associative, la FEMAT sera gérée par un bureau caractérisé par le retrait des pères fondateurs vivants du Tae-Kwon-Do malien, à savoir Grands Maîtres Aboubacar Diawara, Aly Guindo, Cheick Keïta, Mamadou Sow », constate notre interlocuteur. Maître Bakary Sarré fait remarquer l’entrée dans le bureau fédéral de la jeunesse et des anciens champions de Tae-Kwon-Do, notamment Moussa Sinayoko, Aminata Dembélé, Aminata Makou Traoré, Fotigui Tounkara. « La constitution de ce bureau fait apparaître une transition entre la rupture et la continuité ; un mélange d’anciens et de nouveaux gestionnaires avec le départ des plus anciens. Elle ne fait que susciter des interrogations, à savoir : Quel sera les rapports entre les pères fondateurs et le bureau fédéral ? Les anciens restés dans le bureau laisseront-ils les jeunes apporter les innovations souhaitées. De tout ce qui précède, seul le temps pourra nous dire l’efficacité de cette nouvelle équipe », note notre interlocuteur.
Pour lui, la présence du colonel Nèma Sagara pourrait assurer le développement du Tae-Kwon-Do militaire dont le Mali dispose deux champions du monde-2001. « Tous les atouts pour le développement du Tae-Kwon-Do malien », conclut notre interlocuteur.
 
 
 

One Comment