Depuis le feu vert du Comité scientifique pour la reprise des activités de la Femafoot, certaines équipes ont repris le chemin des entraînements et les matches amicaux s’enchaînent. La majorité des clubs espère que la compétition ira au bout, mais pour le moment on ne peut jurer de rien

Reprendra, reprendra pas ! Alors que le Comité scientifique de lutte contre la Covid-19 a émis un avis favorable à la demande de la Fédération malienne de football de reprendre ses activités, le ministère de la Jeunesse et des Sports, à travers la direction nationale des sports et de l’éducation physique (DNSEP) répond que «toute réouverture des installations sportives sera contraire aux instructions des autorités. Ce qui veut dire que la DNSEP s’oppose à la reprise du championnat national. Mais la Femafoot compte finir la compétition pour, explique-t-elle, «préparer sereinement le prochain exercice».

Le point de presse animé il y a une semaine (mardi 30 juin) par le président de la Femafoot, Mamoutou Touré ‘’Bavieux’’ a tourné essentiellement autour de la reprise de la compétition.
En attendant le feu vert de la DNSEP, certaines équipes ont commencé leur préparation, à l’instar du Stade malien qui a livré 12 matches amicaux. Sur ces douze rencontres de préparation, le leader de la poule B au moment de l’interruption du championnat, n’a concédé aucune défaite, enregistrant 8 victoires et 4 nuls. Au total, les protégés de Djibril Dramé ont marqué 17 buts contre 4 encaissés.
Le technicien est bien sûr satisfait du parcours réalisé par ses joueurs, même s’il s’agit de matches amicaux. «Faire 12 rencontres sans défaite est une grande satisfaction pour une équipe qui a fait plus de deux mois sans compétition.

Les résultats de ces différentes rencontres mettent l’équipe en confiance et on peut dire sans risque de se tromper que le Stade malien est prêt pour la reprise du championnat et pour affronter n’importe quelle équipe. On attend seulement la décision de nos autorités pour la reprise de la compétition», a confié Djibril Dramé. Et de poursuivre : «Les joueurs ont hâte de reprendre le championnat et on soutient l’idée de la fédération de finir le championnat dès que la situation sanitaire va se calmer».

L’AS Réal qui se bat pour une place dans le Carré d’as, se prépare également pour la reprise du championnat et les pensionnaires de Djicoroni-Para ont livré 5 matches amicaux pour autant de victoires face, respectivement à l’AS Bakarydjan (4-0), l’US Bougouba (3-0), l’AS Black-star (3-0), l’Usfas (3-1) et l’ASKO (2-1). Contrairement aux Blancs et aux Scorpions, le Djoliba n’a pas encore repris les entraînements.

Les raisons : la plupart des joueurs du club ont été mis en quarantaine, suite au test positif du défenseur Youssouf Maïga. «Comme vous le savez si une personne est déclarée positive, toutes les personnes contact seront mises en quarantaine. Nous sommes à cette phase et le Complexe sportif Karounga Keïta est fermé», a indiqué le secrétaire général des Rouges, Modibo Coulibaly. Comme le Djoliba, le Mamahira de Kati, le CSD, le COB, l’AS Sabana pour ne citer que ces formations sont également en chômage technique, mais pas pour les mêmes raisons.

Pour mémoire, le championnat national est arrêté depuis le 23 mars, à cause de la pandémie du coronavirus. Au moment de l’interruption, il ne restait qu’une journée, avant le début de la deuxième phase, c’est-à-dire le Carré d’as. Deux équipes ont déjà validé leur ticket pour la suite de la compétition : le Djoliba dans la poule A et le Stade malien dans la poule B (51 points chacun). Pour les deux tickets restants quatre équipes sont en lice : le Réal, le CSD (poule A), le COB et Yeelen olympique (poule B).
Pour les Réalistes, un nul suffirait contre LC. BA lors de la dernière journée pour décrocher le précieux sésame, alors que le CSD devra impérativement battre l’AS Performance et en même temps espérer, une déconvenue des Scorpions face aux Tigres de Lafiabougou pour se qualifier pour le Carré d’as.

Dans la poule B, le duel à distance opposera le COB et Yeelen Olympique. Les deux «Olympiens» comptent chacun 36 points et affronteront, respectivement l’USC Kita et l’Usfas. Si les deux équipes l’emportent chacune, c’est le COB du président Moussa Konaté qui se qualifiera et ce, quel que soit le score. C’est dire que Yeelen Olympique ne maîtrise pas son destin.

Dans le bas du tableau, le suspense reste entier dans la poule A. Avec, respectivement 25 points, 24 unités et 23 points, l’AS Nianan, l’ASB et le Sonni devront attendre l’ultime journée des débats pour être fixés sur leur sort. Les trois formations en découdront, respectivement avec Avenir de Tombouctou, l’AS Bakaridjan et le Mamahira AC. Dans la poule B, c’est le CSK, l’AS Sabana et l’US Bougouni qui sont déjà condamnés à jouer les play-offs et affronteront, respectivement les Onze Créateurs, le Stade malien et l’AS Black stars.

Boubacar KANTÉ

Source: L’Essor

No Comments

P