Sans club depuis son départ de Sochaux-Montbéliard (Ligue 2 française) en fin de saison dernière, Mohamed Sissoko, raccroche définitivement les crampons.

A bientôt 35 ans, le joueur aux 36 apparitions avec la sélection nationale (entre 2004 et 2013) a annoncé sa retraite lundi soir. «Si je suis là ce soir, c’est pour vous dire que c’est la fin pour moi, j’arrête ma carrière, a déclaré l’ex star de Liverpool, de la Juventus, de Valence et du PSG avant d’ajouter : C’est un choix vraiment compliqué, difficile à accepter. C’est une décision vraiment difficile à prendre, parce que j’ai toujours baigné dans le football, c’est ma vie».

En larmes devant les hommages de ses partenaires et amis compilés dans une vidéo, Mohamed Sissoko a fini par craquer, dans l’incapacité de cacher son émotion. Luis Garcia, Mamady Sidibé, ou encore Mathieu Bodmer, ils sont nombreux à s’être relayés pour lui souhaiter le meilleur dans sa prochaine vie hors des terrains. « C’est émouvant. Encore une fois, je suis fier. Ce n’est pas simple…Mais je suis vraiment, vraiment fier. Et je remercie mes coéquipiers qui ont eu que des éloges à mon égard. »

Né et formé en France, à AuxerreMohamed Lamine Sissoko a quitté l’hexagone pour l’Espagne et le FC Valence à seulement 18 ans avant d’enchaîner avec de brillants passages sous les couleurs de Liverpool (2005-2008), de la Juventus Turin (2008-2011) puis le PSG (2011-2013) au début de l’ère qatarie. Champion de France (2013) et d’Espagne (2004), le surdoué malien a notamment glané pas moins de sept trophées majeurs dans trois pays différents (Espagne, France et Angleterre).

Après une dernière et courte expérience au plus haut niveau sous le maillot de Levante (2014-2015), la fin de carrière de l’originaire de Bamako sera plus exotique avec quelques piges du côté du Shanghai Shenhua (Chine), de Pune City (Inde), de Ternana (Italie), de Mitra Kukar (Indonésie), de San Luis (Mexique), ou encore de Kitchee (Honk Hong).

International malien depuis 2004, Momo Sissoko a également pris part aux CAN 20042008 et 2010 avant de prendre du recul, ce qui le conduira à manquer la Coupe d’Afrique des Nations 2012 au Gabon. Toutefois, la plaque tournante des Aigles participera activement à la conquête de la brillante 3e place obtenue lors de la CAN 2013 en Afrique du Sud. Il ne sera ensuite plus convoqué en sélection à partir de cette année-là.

No Comments

P