Monday 19 November 2018

L’équipe de Quinzambougou a été sacrée championne du Mali à une journée de la fin de la compétition, grâce à sa victoire face au Réal (13-10). Auteurs d’un parcours sans faute, les Hippo, comme on les appelle, remportent, ainsi, le troisième titre de leur histoire

Les Hippo XV nouveaux champions du Mali. Sans surprise, l’équipe de Quinzambougou a remporté le championnat national, en battant 13-10 le Réal, au compte de l’avant dernière journée du championnat. Les Hippo XV succèdent, ainsi au palmarès à l’USFAS qui avait été sacrée l’année dernière.
Face à la modeste formation du Réal, l’équipe de Quinzambougou n’a pas eu besoin de forcer son talent pour dicter sa loi et signer sa troisième victoire consécutive en autant de sorties. Lors de leurs précédentes sorties, les nouveaux champions du Mali avaient battu l’USFAS 11-7 et le Djoliba, étrillé 31-0.
Il reste encore une journée de championnat mais le résultat de ce dernier match entre l’USFAS et le Djoliba n’aura aucune incidence sur le classement final. Autrement dit, même si les Militaires s’imposent, ils ne pourront pas prétendre au sacre. Et pour cause, parce que les Hippo XV comptent 9 points, contre seulement 3 pour le capitaine Mohamed Bonaventure Sangaré et ses coéquipiers.
Il faut dire que l’USFAS est passée à côté du sujet cette année, elle n’a enregistré qu’une seule victoire (19-7 contre le Réal lors de la première journée), alors que son grand rival, les Hippo XV ont fait carton plein (3 succès, en autant de sorties). La défaite 11-7 contre les hommes d’Eric Couffignal lors de la 3è journée a été le tournant de ce championnat 2017-2018. «L’USFAS et les Hippo XV sont les deux meilleures formations du Mali. Si les Hippo nous dominent, je ne vois pas quelle équipe peut les stopper», avait avoué l’entraîneur de l’USFAS, Bréhima Diallo après la défaite de son équipe lors de la troisième journée.
Pour revenir à la dernière sortie de l’équipe de Quinzambougou, contre le Réal, dimanche sur le terrain des Réalistes, les nouveaux champions du Mali ont rapidement mené au score, grâce à une pénalité (3 points) transformée par Toumani Sidibé. Quelques minutes plus tard, le Réal prendra la direction des opérations, grâce notamment à Karim Traoré qui réussira un essai de 5 points. La réplique des Hippo sera immédiate : ils réalisent un essai et une transformation, avant d’enchaîner avec une pénalité, réussi par Toumani Sidibé. A la mi-temps, le score était de 10-5 pour les Hippo XV.
A la reprise, les Réalistes marquent un essai, grâce à Siaka Dako et font la jonction au tableau d’affichage (10-10). On pensait alors que le Réal allait déjouer les pronostics et infliger sa première défaite à l’équipe de Quinzambougou. C’était compter sans Toumani Sidibé qui marque une nouvelle pénalité pour les siens (3 points), ruinant, ainsi les espoirs des Réalistes. Score final : 13-10 pour les protégés du président Cheick Konaté «Takala» qui s’adjugent le tire suprême et qui succèdent au palmarès à l’USFAS.
Des USFASiens qui tenteront de se racheter lors du championnat national de rugby à VII qui devrait démarrer dans les prochaines semaines. D’ores et déjà, la Fédération malienne de rugby (FMR) assure que toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement de la compétition.
Ladji M. DIABY
Source : L’Essor

One Comment

  • Répondre
    mardi 6 mars 2018

    Vive le rugby malien. Vive à Nous les hippos xv