Dans le cadre des préparatifs de l’équipe nationale de taekwondo pour les 12è Jeux africains qui se dérouleront à Rabat du 23 août au 3 septembre, la ligue de taekwondo du District, en partenariat avec la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT) a organisé sa 5è compétition de l’année, le samedi 29 juin au centre Kwang Myung à Bacodjicoroni.

L’événement était présidé par le président de la  ligue de taekwondo du District, Maître Alpha Oumar Ly, en présence de plusieurs responsables des dojos du District. Une centaine de combattants et combattantes, issus de 10 clubs du District  (INA, Foyer, Nangui, Progrès, Dojo de Rail, Stade Modibo Keïta, Fourrière, Lycée Badala, Kala Sport et Camp para)  et une équipe représentant la FEMAT ont participé à la compétition.

Les athlètes étaient repartis en 10 catégories dont 7 chez les garçons (-54 kg, -58 kg, -63 kg, -68 kg, -74 kg, -80 kg, -87 kg) et 3 du côté des filles (-49 kg, -57 kg, -67 kg).

Les trois finales féminines ont été remportées par Aïssata M. Siby du dojo du stade Modibo Keïta (-49 kg), Hawa Sangaré du dojo Le Foyer (-57 kg) et Fanta Traoré du dojo de l’INA (-67 kg). Elles ont dominé, respectivement Kadiatou Nimaga, Djénébopu Sacko et Mariam Karambé, toutes trois sociétaires du dojo Le Foyer.

Chez les garçons, les multiples champions du Mali, Batiédiè Diallo (Camp para, -54 kg), Seydou Fofana (FEMAT, -74 kg), Youssouf Soumano (dojo La Fourrière, -80 kg) ont fait honneur à leur rang en battant, respectivement Drissa Coulibaly (INA), Ousmane Sogodogo (dojo du Rail) et Mohamed Kouma (dojo stade Modibo Keïta).

D’autres combattants se sont également illustrés, à l’image de Abdoulaye Keïta de Kala sport (-58 kg) qui a pris le dessus sur Madou Niaré (INA), Mambé Coulibaly (Le Foyer) qui a battu Amidou Konaté (-63 kg), son coéquipier Samba Niang qui a été sacré face à Mohamed Fofana du dojo du stade Modibo Keïta (-68kg). Quant à Nouhoum Diawara (Le Foyer, -87 kg), il a été sacré face à son coéquipier Boubacar Diaby.  

Au classement général, le dojo du Foyer s’est hissé sur la plus haute marche du podium, avec 10 médailles, dont 4 médailles d’or, 3 médailles d’argent et autant de médailles de bronze.

La deuxième place est revenue au dojo du stade Modibo Keïta qui a obtenu 8 médailles, dont 1 médaille d’or, 3 médailles d’argent et 4 médailles de bronze. Le dojo de l’INA complète le podium avec 7 médailles (1 médaille d’or, 2 médailles d’argent et 4 médailles de bronze). Les 4è, 5è et 6è places sont revenues, respectivement aux dojos  La Fourrière (1 médaille d’or et 4 médailles de bronze), du Camp para (1 médaille d’or et autant de médaille de bronze) et à l’équipe de la FEMAT (1 médaille d’or).

«Nous avons organisé cette compétition pour permettre à nos athlètes qui doivent représenter le pays aux 12è Jeux africains de Rabat de se tester. Je suis satisfait de ce j’ai vu aujourd’hui, c’est bon signe pour la suite des événements», a confié Maître Alpha Oumar Ly à la fin de la compétition.

Boubacar THIERO

Source : L’Essor

No Comments

P