Dans le cadre de la présélection des athlètes pour le Championnat d’Afrique de taekwondo à Dakar (3 au 6 septembre) et le Championnat du monde en Bulgarie (14 au 18 octobre), la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT) a organisé une compétition de juniors, le samedi 7 mars, au Centre Myung Kwang de Baco-Djicoroni.

L’événement était présidé par le Directeur technique national de la FEMAT, Maître Mohamed Touré, ceinture noire, 6è dan en présence de plusieurs responsables de dojos affiliés.

Au total, 11 clubs, issus des ligues de taekwondo du District de Bamako et de Koulikoro (dojo Foyer, dojo du Stade Modibo Keïta, dojo du Lycée Badala, dojo La Fourrière, Kala Sport, dojo du Rail, dojo de l’école Le Progrès, dojo du Lycée sportif Oumar Ben Sy, dojo de l’INA, dojo de l’USFAS et dojo de Koulikoro) se sont affrontés sur le tatami.

Comme lors des précédents événements, l’honneur est revenu aux filles d’ouvrir le bal, avec les finales des -49, -57 et -67 kg. La première finale, celle des-49 kg, a été remportée par Fatoumata Touré du dojo de l’INA qui a battu sa coéquipière Massé Kanté.

Chez les -57kg, Maïmouna Coulibaly du dojo du Lycée Badala a remporté la médaille d’or, devant sa coéquipière Awa Camara dans la catégorie, alors que Oumou Coulibaly (-67kg) du dojo du stade Modibo Keïta a été sacrée, face à Sitan Konaté.

Chez les hommes, il y avait huit finales. La première confrontation qui a mis aux prises Amadou Traoré du dojo du Foyer et Mamadou Dia de Kala sport dans la catégorie des -45 kg a tourné à l’avantage du premier, alors que la finale des -48 kg a été remportée par Aboubacar Traoré du dojo de l’INA qui n’a laissé aucune chance à son adversaire, Bakary Koné de Kala sport.

Sounkalo Bagayoko du dojo de l’INA a été sacré dans la catégorie des -51 kg, face à Mahamadou Fofana de Kala sport, tandis qu’Aboubacar S. Kamisoko du dojo du Lycée sportif Oumar Ben Sy a dominé son coéquipier, Issa Bagayoko (-55 kg). Mamoutou Traoré du dojo La Fourrière s’est imposé devant Mohamed Diakité du dojo du Lycée Badala (-59 kg), tout comme Makan Kaloga du dojo La Fourrière, facile vainqueur de Sidy Kouyaté du dojo de l’INA (-63 kg).

Les finales des -68 et -73 kg se sont soldées par les victoires de Fousseny Coulibaly (Lycée sportif Ben Oumar Sy) et Mamadou Diawara (dojo La Fourrière) face, respectivement à Souleymane Konaré du dojo du Lycée Badala et Samba Diallo du dojo La Fourrière.

Au classement général, l’INA s’est hissé sur la plus haute marche du podium, avec 8 médailles, dont 3 médailles d’or, 2 médailles d’argent et 3 médailles de bronze.

La deuxième place est revenue aux combattants du dojo La Fourrière qui ont obtenu 6 médailles dont 3 médailles d’or, 1 médaille d’argent et 2 médailles de bronze alors que le dojo du Lycée sportif Ben Oumar Sy (3 médailles, dont 2 médailles d’or et 1 médaille d’argent) complète le podium. à l’issue des débats, le DTN de la FEMAT, Maître Mohamed Touré s’est dit satisfait du niveau des athlètes, mais a exhorté ses interlocuteurs à redoubler d’efforts pour faire encore mieux.

«Dans l’ensemble, le niveau est acceptable, mais les athlètes doivent toujours chercher à progresser et seul le travail peut permettre à un combattant d’améliorer son niveau», a rappelé le technicien, en annonçant que d’autres compétitions de mise en jambes seront organisées dans les semaines à venir. Toutes ces compétitions, précisera Maître Mohamed Touré ont pour but de sélectionner les athlètes capables de représenter dignement le pays sur l’échiquier continental et international.

Boubacar THIERO

Source: L’ Essor

No Comments

P