Monday 19 November 2018

La cérémonie de clôture du séminaire de poomsae de la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT) s’est déroulée, le vendredi 16 mars au centre Moon Kwang à Baco-Djicoroni.
On notait la présence à la rencontre de plusieurs personnalités, dont le premier vice-président de la FEMAT, Mamadou Sall, le représentant de la direction nationale des sports et de l’éducation physique (DNSEP), Mamadou Sidibé, le directeur exécutif du Comité national olympique et sportif (CNOS), Oumarou Tamboura et le président de la communauté coréenne au Mali, Heu Nam Jim.
La session qui a été organisée par la FEMAT, en collaboration avec le CNOS, était destinée aux entraîneurs de taekwondo, formateurs de clubs et salles, responsables techniques et membres du comité directeur de la FEMAT.
Au total, 35 stagiaires ont participé à la session qui s’est déroulée du 5 au 16 mars et qui a été aminée par l’expert coréen en poomsae, Jung Yongwon. Pendant une dizaine de jours, les participants ont fait des exercices pratiques et théoriques sur la bonne pratique du poomsae.
Le cadre juridique des compétitions de poomsae a également été évoqué pendant la session. Dans son allocution de clôture, le vice-président de la FEMAT, Mamadou Sall (ceinture noire, 5è dan) s’est adressé aux stagiaires en ces termes : «Nous sommes sûrs que les connaissances que vous avez acquises et les expériences qui ont été échangées à cette occasion vous ont permis d’appréhender tous les aspects relatifs à la préparation et au déroulement de la compétition de poomsae».
Le responsable fédéral ajoutera qu’il espère récolter les fruits de ce séminaire, lors du 2è Championnat d’Afrique de poomsae qui aura lieu du 28 mars au 1er avril à Agadir, au Maroc. Les 5 combattants de la sélection nationale de poomsae qui représenteront le Mali à ce grand rendez-vous de l’élite continentale, étaient présents à la cérémonie de clôture du séminaire.
L’animateur du stage, le Coréen Jung Yongwon a avoué avoir été émerveillé par la détermination des stagiaires et assuré que ces derniers «ont travaillé dur malgré la chaleur». «Je suis très content de vous et de mon séjour au Mali», a-t-il ajouté.
Pour cette session de poomsae, la Fédération malienne de taekwondo a fait d’une pierre deux coups, en organisant un passage de grades. Cinq ceintures noires, 5è dan, dont le secrétaire général de la FEMAT, Maître Yacouba Traoré ont obtenu leur 6è dan, tandis que Mamadou Sow, Ali Guindo et Cheick Keïta ont accédé au grade de ceinture noire, 7è dan. Désormais, il y a donc cinq ceintures noires, 7è dan au Mali : le président de la FEMAT, Maître Alioune Badara Traoré, Maître Bakary Diawara «Yankee» et les trois nouveaux promus.
Ladji. M. DIABY
Source : L’Essor

One Comment