L’Association sportive de Korofina (ASKO), le Centre d’animation sportive de Sévaré (CASS) et l’AS Douanes de Sikasso ont tenu leur rang. Les trois favoris du tournoi de montée en D1 ont été, en effet, sacrés dans leur poule respective à l’issue de la dernière journée de la compétition et évolueront la saison prochaine en Ligue 1.

À Bamako où était basée la poule A, l’ASKO a fait carton plein, en totalisant deux victoires en autant de sorties face, respectivement à Attar club de Kidal (1-0) et à l’US Bougouba (2-1). à Mopti devant son public, le CASS a fait de même, en battant l’Espérance sportive de Gao (2-1), avant de remettre ça contre Al Farouk de Tombouctou, largement battu 3-0. Dans la capitale du Kénédougou où le ticket s’est joué entre deux équipes, l’AS Douanes a dicté sa loi à la Renaissance de Kéniéba dominée en aller-retour (3-1, 2-0). C’est dire que les Sikassois, les Oranges de Bamako et les Centristes de Sévaré ont réalisé, chacun, un parcours sans faute, en signant trois succès en autant de matches.

Pour revenir à la troisième et dernière journée du tournoi, notamment au match de l’ASKO face à l’US Bougouba, la rencontre a tenu toutes ses promesses. Au coup d’envoi, l’USBO était en pôle position pour accéder en D1 parce qu’un nul suffisait aux champions de la Ligue de Koulikoro pour décrocher le précieux sésame. En face, l’ASKO était condamnée à gagner pour passer devant son adversaire qui disposait d’une meilleure différence de buts (les Koulikorois avaient cartonné Attar club 4-0, alors que les Oranges ont battu le même adversaire par le strict minimum 1-0).

Après une première période sifflée sur le score de 0-0, le match va s’emballer au retour des vestiaires, précisément à l’entame de l’ultime quart d’heure. À ce moment précis, l’US Bougouba tenait toujours la corde, les attaquants de l’ASKO butant invariablement sur une défense adverse remarquablement organisée autour de l’excellent Mamadou Sidibé. Les Koulikorois résisteront aux assauts des Oranges pendant 75 minutes, avant de craquer sous les coups de patte du meilleur buteur du championnat de D2 de la Ligue de Bamako, Youssouf Simpara (17 réalisations). À la réception dans la surface de réparation, le canonnier des Oranges place une tête puissante qui ne laisse aucune chance au keeper Mamadou Sidibé (75è min, 0-1).

Le ticket de l’élite venait de passer dans le camp de l’ASKO et l’US Bougouba avait un quart d’heure pour égaliser et récupérer le précieux sésame. Non seulement les Koulikorois ne parviendront pas à faire la jonction au tableau d’affichage, mais pire, ils se feront piéger dans le temps additionnel sur une tête dévissée de Mohamed Wagué (90è min-1, 2-0). Petite consolation pour les joueurs de l’US Bougouba, Bakary A. Coulibaly ramènera le score à 2-1, dans les toutes dernières minutes des arrêts de jeu (90è min+4, 1-2).

Sept ans donc après sa relégation en D2, l’ASKO fera son grand retour en Ligue 1 la saison prochaine et c’est mérité pour les joueurs du technicien Alassane Barry, quand on sait que les Oranges ont réalisé un parcours sans faute. «Quand j’ai signé à l’ASKO, je me suis fixé comme objectif la montée en D1. Très sincèrement, je croyais à la montée de l’équipe cette année. Quand les dirigeants de l’ASKO m’ont sollicité, j’ai posé mes conditions et ils ont accepté. C’est ainsi que j’ai commencé le travail avec les enfants, le résultat est là. Je suis fier du travail des enfants, ils méritaient ça. Je rends grâce à Dieu, c’est la deuxième fois que je conduis cette équipe en première division, après celle de 2006 à Mopti», a réagi Alassane Barry après la rencontre.

Boubacar THIERO

Source: L’Essor

No Comments

P