Monday 19 November 2018

Le Togo a abrité du 3 au 12 août, la 8è édition du Tournoi ouest africain des sourds. Six pays ont participé à la compétition : le Togo, le Mali, le Ghana, le Nigeria, le Burkina Faso et le Bénin.

 

Les pays se sont affrontés dans deux disciplines, le football et l’athlétisme. Au tournoi de football, deux poules ont été constituées : la poule A était composée du Mali, du Togo et du Burkina Faso, alors que le Nigeria, le Ghana et le Bénin se sont affrontés dans la poule B.

 

La sélection nationale a remporté la compétition, en réalisant un parcours sans faute (quatre victoires en autant de sorties).

 

Concernant le tournoi d’athlétisme, seulement quatre pays étaient en lice : le Togo, le Mali, le Niger et le Ghana. Les athlètes se sont affrontés dans trois épreuves, les 100, 200 et 400 mètres.

 

Au classement général, les athlètes maliens se sont classés sur la plus haute marche du podium, avec 8 médailles dont 2 médailles d’or, 3 médailles d’argent et 3 médailles de bronze. Au total, la délégation malienne a donc remporté 9 médailles : une médaille au tournoi et huit en athlétisme.

 

Ce grand événement (tournoi ouest-africain, ndlr) est couplé avec le Championnat africain d’haltérophilie où un athlète handicapé malien, Bakary Diallo a décroché une médaille de bronze. Du coup il a eu le minima pour les prochains Jeux paralympiques de Tokyo 2020.

 

Le mercredi 15 août, les athlètes ont été reçus par le directeur national des sports et de l’éducation physique (DNSEP), Modibo Bagaga.

 

La rencontre s’est déroulée au Palais des sports Salamatou Maïga, en présence de plusieurs personnalités dont le président de la Fédération malienne des sports pour personnes handicapées (FEMASH), Amadou Diarra.

 

 

Source : L’ESSOR 

No Comments