Les gamins aux mains d’or, comme on les appelle, ont créé la sensation, en battant les multiples champions du Mali en finale de la 28è édition du championnat national. Score final : 25-21, 19-25, 17-25, 25-21, 15-9. Retour sur une finale qui restera comme l’une des plus relevées de l’histoire de la compétition. 

S’achemine-t-on vers la fin du règne de l’USFAS sur le volley-ball national ? La question mérite d’être posée après la leçon de volley-ball donnée à l’équipe militaire par les centristes de l’AS 1008 Logements, samedi en finale de la 28è édition du championnat national.

Sous la houlette d’un énorme Amadou Diallo, auteur, à lui seul de 22 points, les jeunes joueurs du centre de Yirimadio ont réalisé l’exploit de battre l’USFAS trois sets à deux (25-21, 19-25, 17-25, 25-21, 15-9) pour s’adjuger le titre de champion du Mali 2019.

Mais plus le sacre, c’est la manière avec laquelle l’équipe du technicien Sékou Bolly a damé le pion aux expérimentés joueurs de l’USFAS qui a surpris et émerveillé les spectateurs de la salle polyvalente du stade du 26 Mars.

Menés deux fois au tableau d’affichage par une formation militaire, composée à 95% de joueurs présents sur le parquet depuis plus d’une décennie, les gamins aux mains d’or, comme on les appelle, ont réussi à égaliser et pousser leurs adversaires dans le tie-break pour finalement s’imposer trois sets à deux.

De l’avis de nombreux observateurs présents, samedi dans la salle du stade du 26 Mars, le duel entre l’équipe militaire et le centre des 1008 Logements restera comme l’une des finales les plus relevées de l’histoire du championnat national.

L’attaquant Amadou Diallo a été, sans conteste, le grand artisan de ce deuxième sacre de l’AS 1008 Logements, après celui de 2016. Leader technique de l’équipe, le jeune joueur a porté les siens de bout en bout, son aisance technique et surtout la précision de ses coups ont fait des ravages chez les Ufasiens qui n’ont jamais réussi à le stopper.

Amadou Diallo a joué toute la rencontre et n’a pas été remplacé une seule fois, à l’instar de Alfousseïny Touré, l’autre star des Centristes.

Au coup de sifflet final, les supporters des 1008 Logements se sont rués sur le parquet pour féliciter le capitaine Youssouf Konaté et ses coéquipiers et manifester leur joie. Ils ont chanté et dansé pendant de longues minutes, alors que les joueurs de l’USFAS méditaient sur leur sort. Les multiples champions du Mali ne pouvaient s’imaginer un tel scénario, surtout après avoir mené deux sets à un au tableau d’affichage.

«Je suis fier de ces jeunes, ils ont tous été formés au centre et tous viennent du quartier des 1008 Logements. Aujourd’hui (samedi, ndlr), ils ont prouvé que le travail à la base paye toujours», a commenté le fondateur du centre, Amadou Djougal ancien international et directeur technique national de la Fédération malienne de volley-ball (FMVB).

C’est lui qui a créé le centre en 2006 et de sa création à cette année, l’AS 1008 Logements Filles et Garçons a remporté quatre trophées : deux coupes du Mali en 2016 et 2018 et deux titres de champion du Mali en 2015 et 2019. Les Centristes de Yirimadio auraient pu réaliser son deuxième doublé coupe-championnat, après celui de 2016, mais la formation féminine s’est inclinée en finale contre l’Usfas (18-25, 12-25, 28-26, 14-25).

Au total, 9 formations féminines et autant d’équipes masculines étaient en lice cette année pour la conquête des deux trophées du championnat national. Deux équipes de l’intérieur ont terminé sur le podium du classement général, à savoir la formation féminine de Ségou et l’équipe masculine de Gao. La compétition s’est déroulée, parallèlement à l’assemblée générale élective qui a mis en place un nouveau bureau fédéral. `

La nouvelle équipe est dirigée par Abdramane Dembélé, ancien 1er vice-président de la fédération qui succède à Amadou Bengaly qui n’était pas candidat. Le nouveau président a rendu un hommage appuyé à son prédécesseur «qui a réalisé un formidable travail à la tête de la fédération», ajoutant que son équipe fera tout pour renforcer les acquis et «mériter la confiance des ligues et des clubs». «Nous allons travailler en équipe, une attention particulière sera accordée aux équipes régionales», a ajouté Abdramane Dembélé.

Outre l’assemblée générale élective, la Fédération malienne de volley-ball a également organisé un stage de formation des arbitres en marge de cette 28è édition du championnat national. La session qui a regroupé une trentaine d’arbitres, dont plusieurs femmes, était animée par Karl Evariste Myamba, expert de la Confédération africaine de volley-ball (CAVB) et ancien international burkinabé. C’est lui qui a officié la finale masculine entre l’Usfas et l’AS 1008 Logements.

Souleymane B. TOUNKARA
Source : L’Essor

No Comments

P